Thiès: Le vol à l'arrachée fait beaucoup de victimes


Thiès: Le vol à l'arrachée fait beaucoup de victimes
Hormis le manque de lampadaires dans les différentes rues et ruelles du département de Thiès, notamment au niveau du centre ville, un autre phénomène empêche certains riverains de vaquer tranquillement à leurs occupations. Celui-ci est relatif à ce qu'on appelle ici 'le vol à l'arrachée'.
À bord de motos Jakarta, certains voleurs surprennent leurs victimes en leur arrachant de force les objets qu'ils détiennent ( portables, sacs, chaînes etc). 

Ce matin, nous avons fait un tour en centre-ville pour recueillir les avis des Thièssois sur la question. " La situation est vraiment devenue inquiétante. Déjà, nous sommes dans une localité qui est mal éclairée. De jour comme nuit, certains passants se voient déposséder de leurs biens et ceux qui s'adonnent à ce genre de pratique sont généralement de jeunes conducteurs de Jakarta. Au lieu de faire correctement leur travail, certains d'entre eux se permettent de répandre la peur à travers des actes délictuels ", déclare un vigile en faction du nom de Mamadou Sané.

Rencontrée près de la place de France, une vendeuse de cacahuètes ayant requis l'anonymat, lance : " Certaines personnes se trompent sur l'identité de ces voleurs parce que ce sont des gens qui généralement ont fini d'infiltrer les chauffeurs de Jakarta. Il n'y a pas longtemps, une femme a été victime du vol à l'arrachée. Ils étaient deux sur une moto et l'un d'eux, lui a arraché le téléphone portable. Toutes les vendeuses qui squattent cette avenue ont assisté à ce cas de vol, mais les deux bourreaux ont pris illico la tangente pour se fondre dans la nature".

Interpellé aussi sur cette question, un jeune Thièssois, étudiant de son état, invite lui les forces de l'ordre à veiller davantage au grain. " La police doit faire tous les jours des rondes. Et surtout, leurs éléments doivent entrer dans les quartiers, c'est-à-dire là où l'éclairage public fait défaut pour dénicher les malfrats. Alors, je ne dis pas que les forces de l'ordre ne font pas leur travail, mais elles ont encore du pain sur la planche", fait-il remarquer.
Jeudi 12 Juillet 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :