TOUBA - Police, gendarmerie, administration, délégués de quartier et chefs de village accordent leurs violons pour le respect de la Fatwa


Bien qu’investies par le Khalife Général des Mourides, de la mission de veiller au strict respect par les populations du code de conduite de rigueur dans la cité religieuse, la police et la gendarmerie tiennent beaucoup à y mettre la forme et à impliquer dans cette nouvelle tâche les autorités de quartiers. Ce jeudi, une rencontre dans ce sens a été déroulée au niveau de la résidence Darou Marnane en présence du préfet et du maire de Touba.
 
Après la diffusion de la dernière déclaration du Patriarche mouride libérant Safinatul Amann des tâches qu’il lui connaissait, l’exécutif local a introduit le débat demandant aux participants de donner leurs avis et de s’engager à jouer leurs partitions sans lésiner sur les moyens. Et c’est clairement qu’il demandera aux délégués de quartier et chefs de village de collaborer convenablement avec policiers et gendarmes en leur donnant les informations en temps réel. Les «  Baajenu Gox » seront aussi mises à contribution.
 
Il faut signaler que la police et la gendarmerie ont déjà démarré leurs activités dans ce sens. Rien que pour le premier jour, elles avaient interpelé 157 individus dont 41 pour détention de tabac, 44 pour vérification d’identité, 37 dont 10 dames remises en liberté après mise en demeure pour port vestimentaire indécent, 35 autres personnes dont 02 pour détention d'armes à feu et de munitions sans autorisation administrative.
 
Des sources annoncent aussi qu’une nouvelle opération est en branle. Celle-ci combattra l’utilisation des enfants comme charretiers dans le transport urbain. Nous y reviendrons ….
Jeudi 5 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :