TOUBA - Le Club des Investisseurs Sénégalais en conclave avec le Khalife Général des Mourides


Babacar Ngom et ses collaborateurs du Club des Investisseeurs Sénégalais ont eu droit, ce week-end, à un accueil exceptionnel du Khalife Général des Mourides qu'ils étaient venus visiter et l'entretenir de l'état de santé du secteur privé au Sénégal.

Cette visite rentre, confie le fondateur de Sedima, dans un.calendrier qui devrait les mener vers des chefs religieux de grande envergure Sénégalais.
' Nous avons au niveau du club des Investisseurs Sénégalais, décidé de rendre visite aux Khalifes Généraux de notre pays. Ce matin, nous  avons eu l'honneur et le plaisir d'avoir été reçus par le Khalife Général des Mourides qui nous a bien accueillis et avec lui on a eu un échange fructueux dans le domaine qui nous mobilise aujourd'hui. Il s'agit en fait de lui présenter notre club qui regroupe les fils de ce pays, les chefs d'entreprises, les capitaines d'industrie, les entrepreneurs reconnus dans  les différents domaines d'activités qui sont des champions, pour la plupart,  pour construire ensemble un secteur privé national. Et ce secteur national fort  ne peut pas se faire sans l'émergence de véritables champions nationaux. Le souci aujourd'hui, c'est de bâtir dans notre pays de véritables champions.  L'opportunité est là, tout comme les potentialités. Nous sommes à une ère où  l'Afrique est aujourd'hui la destination privilégiée. Nous espérons que l'État du Sénégal soutiendra ce club. Nous ne sommes pas un patronat bis. C'est un club d'investisseurs Sénégalais '', dira-t-il notamment.

Babacar Ngom qui signale que '' tout ce qui se fera dans ce pays devra être fait avec ses fils '', insistera sur l'expertise locale.

Invité à dire si oui ou non le Club est intéressé par le secteur du pétrole, l'homme d'affaires précisera qu'aucun domaine d'investissement licite créateur de richesses et de valeurs, n'est à écarter pour le club. Babacar Ngom qui se réjouit de l'hospitalité accordée sur ndigël du Khalife par la dahira Hizbut Tarquiyah, de se dire prêt, avec des collaborateurs,  à explorer les poches d'investissements existants à Touba... 
Lundi 16 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :