Séries d’inaugurations, baisse des prix des denrées et appel à l’unité nationale : Que cache cette démarche du président Macky Sall ?

Les résultats des élections locales ont laissé la place à un débat houleux et très controversé sur la razzia opérée par la coalition Yewwi Askan Wi dans la capitale et dans quelques autres endroits du pays. Mais depuis lors, le président Macky Sall semble être lancé dans une dynamique de « réconciliation avec son peuple », et cela à travers une série de mesures prises et l’apaisement dans son discours, qui était longtemps considéré par certains spécialistes de la communication comme un discours virulent et à la fois violent.


« Macky Sall a besoin d’apparaître en fin diplomate sur la scène internationale »

Pour le journaliste et analyste politique, Abdoulaye Mbow, les raisons de cette démarche du président Macky Sall sont simples à expliquer. Selon lui, le chef de l’État sénégalais a besoin de se faire une bonne image pour apparaître enfin diplomate sur la scène internationale. Cela compte tenu de ses nouvelles missions à la tête de l’Union Africaine. 

« On le sait pertinemment, le président Macky Sall est un fin  tacticien politique. Il a toujours su user de ses connaissances, de son envergure politique qui est assez imposante pour véritablement faire quelque chose. Mais il faut reconnaître aujourd’hui que les données ont changé, dans la mesure où le président Macky Sall, sur le plan africain et sur le plan international doit véritablement apparaître en fin diplomate par rapport justement à sa position au niveau de l’Union africaine. 

En tant que président en exercice de cet organe et compte tenu du fait qu’il est aujourd’hui dans le centre de l’apaisement du climat social dans plusieurs pays d’Afrique et du monde arabe, il a besoin de convaincre dans plusieurs pays les dirigeants adeptes justement de coup d’état militaire pour un retour à l’ordre constitutionnel normal surtout qu’il coordonne l’ensemble de ces dossiers brûlants qui l’attendent sur le plan africain. 

Donc chez lui au Sénégal, devant ces populations qui l’ont élu président de la République à deux reprises, il doit aller dans le sens de conforter ces populations-là. C’est pourquoi, il s’inscrit dans cette démarche qui prête à un dialogue permanent avec la classe politique, la société civile et pour véritablement soulager les populations », tente d’interpréter Abdoulaye Mbow.

« Macky Sall est dans l’ère de la politique »

Loin de cette analyse du chroniqueur politique Abdoulaye Mbow, le journaliste Thierno Diop trouve très normale cette démarche du président Sall. Pour l’analyste politique, cette démarche est le résultat d’une stratégie qu’il avait entamée dès son élection en 2019 pour un second mandat, mais que d’autres facteurs externes avaient perturbé au fil du temps. « Je pense que le président Macky Sall est dans une bonne dynamique depuis son élection en 2019. On se souvient que lors de sa prestation de serment, il avait lancé un appel au dialogue à toutes les forces vives de la nation ainsi que son opposition principalement. Et si vous vous souvenez du contexte, il y avait un débat autour du profil du chef de l’opposition entre Idrissa Seck, Abdoulaye Wade et Ousmane Sonko. Mais la pandémie coronavirus est intervenue pour chambouler tout, en plus de l’affaire Adji Sarr- Ousmane Sonko. Et une partie de la population a été remontée contre lui. 

Maintenant, il y a eu des facteurs externes qui ont pu arranger tout cela avec la victoire du Sénégal à la coupe d’Afrique. Le président a sauté sur cette dynamique pour mieux redorer son image. Cependant, par rapport à la baisse annoncée sur les prix des denrées de première nécessité, il faut faire attention car vous vous souvenez bien de la baisse annoncée sur les prix à la veille de la présidentielle de 2019. Il y avait des hausses sur le prix de l’électricité, des denrées alimentaires et du gaz. 

Le mouvement No Lank avait initié une marche de contestation qui avait abouti à l’arrestation de Guy Marius Sagna devant les grilles du palais de la République. Le président est intervenu pour faire opérer cette baisse qui n’a abouti sur rien. Tout pour dire que le président Macky Sall est dans l’ère de la politique. Sur ce terrain, il est bien dans son rôle d’acteur et de leader politique. Reste maintenant à voir si cette démarche aura forcément les résultats escomptés », souligne Thierno Diop.       

« Ça peut lui rapporter un gain politique interne et électoral »

Mais pour nos interlocuteurs, cette démarche est la meilleure que le président Macky Sall puisse adopter par rapport au rôle important qu’il doit jouer pour la bonne marche économique et la préservation de la cohésion sociale du pays. Ce qui pourrait aussi se transformer en un gain politique interne et électoral.

Mais tout dépendra de l’interprétation qu’en feront les populations. « Le président est dans son rôle en tant que président de la république. Parce qu’il a été élu pour satisfaire justement les besoins vitaux, les besoins des populations. Donc cette démarche est la démarche la plus normale pour un président élu. C’est aussi la démarche la plus normale par rapport justement au rôle qu’il doit jouer pour la bonne marche économique et sociale du pays. 


Même si on tend vers des élections législatives, je crois bien que les populations dans leur grand ensemble se diront en réalité que le président Macky Sall est dans son rôle et il leur appartiendra de faire les choix, les bons choix. Et justement par rapport à tout type d’élections, cela peut lui rapporter un gain politique interne et électoral. Mais je crois bien qu’aujourd’hui, compte tenu de la question autour du 3ème mandat en 2024, aussi intelligents qu’ils sont les sénégalais feront leur choix. Et éventuellement le président pourrait en tirer des dividendes politiques pour ne pas dire des dividendes électoraux parce qu’il a perdu de grandes villes lors des élections locales départementales », laisse penser le journaliste Abdoulaye Mbow... 
 
Jeudi 10 Mars 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :