Sécurité publique : recrutement de 4.000 nouveaux agents de la police en 2023


Selon le Commissaire Mandjibou Lèye, pour cette année, il est prévu le recrutement de 4.000 nouveaux agents de la police, toutes catégories confondues. À cela s'ajoutent les opérations combinées diurnes comme nocturnes dans des endroits réputés niches de malfrats. 

Selon « EnQuête », le patron de la police de la banlieue dakaroise est largement revenu sur les dispositions que la direction générale de la police nationale, sous la tutelle de l’État, a prises pour faire face au grand banditisme. D’après lui, en 2021, au niveau de toutes
les directions de la police nationale en charge de la sécurité, 27 875 individus dont 59 étrangers ont été déférés au parquet.

Concernant 2022, rien qu'avec la Direction en charge de la sécurité publique (DSP), entre janvier et décembre 2022, 8 454 personnes ont été présentées au parquet, contre 8 020 durant toute l’année de 2021. Toujours dans le cadre de la lutte contre l’insécurité, a indiqué le commissaire Lèye, il y a un important programme de construction d’infrastructures pour la police, la gendarmerie et l’armée. Pour renforcer la sécurité dans la banlieue, en sus de la vingtaine de commissariats que compte la banlieue, le nouveau département de Keur Massar aura son commissariat central, bientôt.

Ceci entre, selon lui, dans le cadre du maillage de la sécurité au niveau national.  La sécurité de la ville sainte de Touba a été aussi au cœur des débats, lors de cette émission sur la TFM. D’après le Commissaire Lèye, toute la police s’est réjouie de la sécurité de la capitale du mouridisme qui a été confiée aux forces de défense et de sécurité par le khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké. Avec cette nouvelle donne, ils ont les coudées franches pour mieux réussir leur mission de sécurisation des personnes et de leurs biens dans la cité de Bamba.
Lundi 2 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :