SERIGNE MAODO SY À MACKY : « Votre tranquillité, que nul ne vous en prive… Demeurez tolérant, mais s’il vous vient l’obligation de prendre des décisions, prenez-les ! »


« Mes paroles ne sont pas politiques et je ne dis jamais rien qui soit autre que la recherche de la paix ! »… Des mises au point pour que nul n’interprète à tort ses propos. Serigne Maodo Sy Abdou s’adressait au Président Macky Sall venu prendre part au centenaire de la disparition de Seydi Hadj Malick et procéder, par la même occasion, à la pose de la première pierre de l’hôpital de Tivaouane. Le chef parlait sous le contrôle du Khalife des Tidianes qui avait à ses côtés plusieurs petits-fils de Seydi Hadj Malick dont Serigne Mansour Sy Djamil. 

Ainsi, ne manquera-t-il pas de tarir d’éloges à l’endroit du Chef de l’État. « Votre sérénité, votre sens de l’ouverture et votre engagement à préserver ce qui vous est confié me fascinent. Mes paroles ne sont pas politiques. J’éprouve une grande estime pour vous. Cela fait assez longtemps que je vous suis. Je rappelle que quand Wade vous nommait directeur de campagne, jamais vous ne commettiez d’écarts de langage. En son temps, je n’avais pas votre numéro de téléphone pour vous joindre et vous le dire. Votre tranquillité, que nul ne vous en prive ! Toutefois, s’il vous vient l’obligation de prendre des décisions, il faut les prendre. Vous n’êtes pas que le garant de la sécurité de votre famille personnelle. La sécurité de tous les Sénégalais vous incombe. Vous êtes au chevet de chaque Sénégalais qu’il vous soutienne politiquement ou non. » 

Le chef religieux de poursuivre. « Si j'ai une prière à formuler à votre endroit, je le ferai aussi pour l’ensemble des partis politiques de ce pays, pour tous les syndicats. Parce que je suis un homme qui n’est animé que par le bien de tous. Je ne suis pas du genre à dire qu’il y’a des gens qui veulent détruire ce pays et permettre à des gens de crier au scandale. Je ne suis pas de ce genre...  »
Samedi 25 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :