Revue annuelle bimestrielle : Le MCTDAT déroule ses perspectives pour l’année 2021.


Comme à l’accoutumée, le ministère des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires a effectué sa revue annuelle bimestrielle ce mardi 16 mars 2021. Comme chaque année d’ailleurs, ce rendez-vous obligatoire a pour concept de faire le point sur l'année écoulée et ensuite d’exposer les perspectives de l'année 2021.

Faisant le bilan de son ministère au cours de l’année 2020, le ministre Oumar Guèye s’est montré satisfait du travail abattu par son cabinet. Selon lui, il y a beaucoup d'avancées qui ont été notées dans la mise en œuvre de la politique de décentralisation définie par le président de la République. Ainsi, « dans beaucoup de domaines nous pouvons noter des avancées dans la mise en œuvre de la fonction publique locale. Nous pouvons dire que celle-ci est effective. Même s'il y a encore des décrets qui vont être bientôt finalisé particulièrement la mise en place de la structure de gestion de la fonction publique locale », a-t-il avancé.

Pareillement, des avancées ont été aussi notées sur l’état civil. « Nous avons pu noter des avancées sur le projet de numérisation et de numérisation de l'état-civil », ajoutera-t-il.

À l’issue de cette rencontre, le ministre Oumar Guèye a aussi déroulé sa feuille de route pour le compte de l’année 2021. Ce qui va constituer essentiellement, « la mise en œuvre du programme d'appui aux communes et agglomérations du Sénégal rural dont le budget s'élève à 352 milliards pour 476 collectivités territoriales. Ensuite de continuer le programme important de digitalisation de l'état-civil dont le budget est de 18 milliards avec l'Union européenne. La mise en exécution des programmes des projets gérés par l'ADM (Agence de développement municipal », a-t-il décliné...
Mardi 16 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :