Reconstruction des ponts de la région de Ziguinchor : le mouvement Doyna alerte sur l’urgence.


En conférence de presse ce mardi matin, le mouvement Doyna de Ziguinchor a rappelé à l’État du Sénégal, l’urgence de la reconstruction des ponts de la région de Ziguinchor en période hivernale.

« Nous savons tous que les ponts actuellement en Casamance, précisément à Ziguinchor, à savoir le pont Émile Badiane, le pont de Tobor, le pont de Diouloulou, le barrage Djiguèle... sont tous en état de délabrement très avancé. Qu'est-ce que l’État a trouvé à faire? C’est de venir rafistoler comme il le fait tout le temps. Quelle importance le pont de Foundiougne a de plus que le pont Émile Badiane. Qu’est-ce que les autres ponts qui sont en train d’être construits à Dakar ont de plus que les ponts qui sont cités tout à l'heure », dénonce l’activiste Madia Diop Sané.

« Vous attendez que ces ponts-là qui constituent aujourd’hui des tombeaux à ciel ouvert fassent des dégâts pour venir après nous présenter vos condoléances. La jeunesse de la Casamance et du Sénégal n’est pas prête de subir à nouveau des hécatombes »,  rappelle-t-il.

Selon Madia Diop Sané, le souvenir du naufrage du bateau le Joola est toujours frais dans les mémoires. « Allez chercher de l’argent pour réhabiliter ou construire des ponts. Nous en avons besoin, il y a un danger qui nous guette et ce danger-là est sur les routes. Nous méritons respect et nous voudrions comme vous l’avez dit lors d’un conseil des ministres que les gens fassent tout pour que les ponts puissent être réhabilités », tonne l’activiste dans tous ses états... 
Mardi 7 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :