Promouvoir l’entreprenait africain : Défis et perspectives. Par Boubacar Biro Diallo, Consultant, Programme Manager en Entrepreneuriat, Washington D.C, États Unis.


En tant que jeune professionnel africain, je me suis souvent trouvé à réfléchir sur les dynamiques complexes qui régissent le paysage entrepreneurial en Afrique. Une observation qui m'a particulièrement interpellée est la disparité frappante entre les organisations fondées et dirigées par des Occidentaux prospérant sur le sol africain et la difficulté rencontrée par les initiatives africaines pour s'implanter et réussir en occident. Même en Afrique, les entreprises et organisations de développement créées par des Africains peinent souvent à impacter leur environnement de manière significative comparée aux initiatives occidentales. 

Cette disparité soulève des questions profondes sur les barrières structurelles et systémiques auxquelles sont confrontés les entrepreneurs africains, ainsi que sur les perceptions et les préjugés qui persistent sur le continent africain et l’Homme africain d’une manière générale. 

 Premièrement, examinons la situation en Afrique. Malgré les vastes ressources et opportunités présentes sur le continent, de nombreuses entreprises africaines rencontrent des défis considérables pour prospérer. Des obstacles tels que l'instabilité politique, la corruption, les infrastructures sous-développées et les lacunes dans l'éducation et la formation professionnelle entravent souvent la croissance et le succès des entreprises locales. De plus, l'accès limité au financement, en particulier pour les entrepreneurs issus de milieux défavorisés ou pour les femmes entrepreneures, constitue un autre obstacle majeur.

 D'autre part, les entreprises occidentales ou dirigées par « des Blancs » opérant en Afrique bénéficient souvent d'avantages tels qu'un accès plus facile aux financements, des réseaux de contacts établis, une expertise technologique avancée et une meilleure crédibilité auprès des investisseurs et des clients locaux et des préjugés positifs. Ces entreprises peuvent également bénéficier de politiques gouvernementales favorables ou de partenariats avec des entreprises étrangères qui leur donnent un avantage concurrentiel sur les entreprises locales.

En ce qui concerne l'expansion des entreprises africaines en dehors du continent, une série de défis se présente également. Les obstacles liés à la réglementation, aux visas et aux barrières commerciales compliquent souvent le processus d'entrée sur les marchés européens et américains. De plus, les perceptions négatives et les stéréotypes persistants sur l'Afrique et ses capacités entrepreneuriales peuvent limiter les opportunités de croissance à l'étranger pour les entreprises africaines.

Face à ces défis, il est impératif de prendre des mesures pour promouvoir et soutenir l'entrepreneuriat africain, à la fois sur le continent et à l'échelle internationale. Cela implique de créer un environnement propice aux affaires en Afrique en s'attaquant aux obstacles structurels tels que la corruption, en renforçant les infrastructures et en investissant dans l'éducation et la formation professionnelle. De plus, il est essentiel de promouvoir l'inclusion financière et de fournir un accès équitable au financement pour tous les entrepreneurs, indépendamment de leur origine ou de leur genre.

 Sur la scène internationale, il est nécessaire de combattre les préjugés et les stéréotypes qui entravent la progression des entreprises africaines à l'étranger. Cela peut passer par des campagnes de sensibilisation visant à changer les perceptions sur l'entrepreneuriat africain, ainsi que par des initiatives visant à faciliter l'accès des entreprises africaines aux marchés mondiaux. Les États africains doivent aussi renforcer leur diplomatie économique et mieux soutenir les entrepreneurs nationaux. 

En conclusion, en tant que jeune professionnel africain, je suis convaincu que l'entrepreneuriat africain a un potentiel immense pour stimuler la croissance économique, créer des emplois et promouvoir le développement durable. Cependant, pour réaliser pleinement ce potentiel, il est impératif de surmonter les obstacles structurels et les préjugés persistants qui entravent la réussite des entreprises africaines, tant sur le continent qu'à l'étranger.

Mardi 12 Mars 2024
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :