Projet de loi amnistie : Thierno Alassane Sall donne sa position


Alors que les membres de la conférence des présidents sont convoqués cet après-midi à l’Assemblée nationale pour déterminer le calendrier de travail du projet de loi d’amnistie, cette dernière  risque d’être adoptée dans la controverse. Cette sortie du député Thierno Alassane Sall et par ailleurs candidat à l’élection présidentielle illustre parfaitement l’idée.
Dans son compte X (Twitter), l’ancien ministre de l’énergie dénonce vigoureusement ledit projet de loi.
 

« En tant que député, je ne soutiendrai pas ce projet de loi d'amnistie qui porte une atteinte grave à la mémoire des victimes des manifestations et aux familles en quête de vérité », soutient -il.
 
Thierno Alassane Sall exige la lumière avant de parler de réconciliation.
« Les victimes, les familles, le Sénégal méritent que la lumière soit faite. La vérité doit précéder le pardon. C'est une seconde mort, un second crime que d'octroyer l'impunité sans la vérité et la réponse aux questions qui obsèdent les victimes, leurs proches et tout Sénégalais normal : pourquoi ? Par qui ? », s'interroge-t-il.

Toujours selon le parlementaire, beaucoup de nos compatriotes porteront, à vie, les stigmates de ces événements.

« Balles réelles, femmes brûlées vives à bord de bus, jeunes handicapés à vie, avenirs calcinés, université saccagée, biens publics et privés détruits. Des forces présentées comme occultes par des représentants de l'Etat, contredits ensuite par les médias. Nous avons tous été directement ou indirectement meurtris », a écrit le leader du parti La République des Valeurs.
Lundi 4 Mars 2024
Falil Gadio (Stagiaire)



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :