Programme "Tekki fi" : « Notre ambition est de faire en sorte que les opportunités qui s'offrent dans les zones de départ des migrants puissent être saisies en terme de création d'entreprises » (Bureau de mise à niveau)


L'émigration clandestine reste une situation préoccupante pour le bureau de mise à niveau des entreprises au Sénégal et l'Agence de développement et d'encadrement des petites et moyennes entreprises (Adepme). En effet, pour mettre à terme l'aventure périlleuse de la jeunesse, les deux structures en collaboration avec l'Union européenne ont mis un programme dénommé  "Tekki fi" ou développer l'emploi au Sénégal. Une manière de permettre aux jeunes de rester chez soi et d'y réussir. Il consiste à " renforcer le tissu des entreprises dans les zones identifiées comme point de départ à l'immigration clandestine. Mais aussi à favoriser la création massive d'entreprises pour les jeunes candidats à l'immigration clandestine", explique Ibrahima Diouf, directeur du bureau de mise à niveau des entreprises au Sénégal.


Ce programme mis en œuvre depuis 2017 vise à stopper cette vague de départs à l'émigration clandestine. C'est dans cette perspective que s'inscrivent le bureau de mise à niveau et l'Adepme.  « L'objectif est d'arriver à 25.000 emplois sur les quatre années d'exécution du programme soit cinq mille emplois par an. Notre ambition est de faire en sorte que les opportunités qui s'offrent dans les zones de départ à l'émigration clandestine puissent être saisies en termes de création d'entreprises. Il faudra des accompagnements de proximité et que le programme puisse s'étendre sur l'étendue du territoire national », a soutenu le directeur du bureau de mise à niveau.
Jeudi 29 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :