Procès Khalifa Sall : Me El Hadji Diouf, ancien député, empêché de plaider


Un avocat empêché de plaider devant un tribunal, pour avoir été investi dans le passé d’un mandat parlementaire. C'est la mésaventure qui est arrivée à Me El Hadji Diouf, devant le Tribunal spécial de Grande instance statuant en matière correctionnelle, où sont attraits Khalifa Sall et Cie. La constitution de Me Diouf pour le compte de Khalifa Sall a été déclarée "irrecevable" et laissée à l'appréciation du bâtonnier de l'Ordre des avocats. Ce dernier, en commun accord avec le Président du Tribunal, a finalement tranché l'affaire. Mais bien avant cela, le juge Tribunal de grande instance statuant en matière correctionnelle, le magistrat Malick Lamotte avait saisi le patron des avocats, qui avait évoqué des aspects en contradiction avec la morale de l'Ordre. Le bâtonnier Me Mbaye Guèye a soulevé une interdiction contre l’avocat, qui était investi d’un mandat parlementaire. Me El Hadji Diouf, l'un des avocats les plus connus au Sénégal, "n'a (donc) pas le droit de défendre Khalifa Sall poursuivi pour détournement de deniers publics au préjudice de l'État du Sénégal", a tranché le bâtonnier. 
Mercredi 3 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :