Procès Khalifa Sall : Me Doudou Ndoye dénonce le "vide du dossier"


Procès Khalifa Sall : Me Doudou Ndoye dénonce le "vide du dossier"
Une peine de pas moins de 7 ans était requise par le parquet, elle était attendue, mais elle est contestée. Me Doudou Ndoye, l’un des avocats assistant Khalifa Sall dans l’affaire de la caisse d'avance, n’a pas manqué de marquer le coup après le réquisitoire du ministère public, qu'il a suivi dans les journaux, depuis son lit d'hôpital, où il était cloué par une maladie. Le conseil est sorti de son lit d'hôpital pour venir plaider en faveur du Maire de Dakar. 
Dernière ligne droite dans le procès du Maire avec l'intervention, ce jeudi, de Me Borso Pouye, suivi par l'ancien ministre de la Justice, qui a plaidé en dernier. L'avocat, ancien Garde des sceaux, dénonce les "méthodes de l'enquête préliminaire et de l'instruction". Le ténor du barreau est d'avis que les débats ont démontré le "vide total du dossier" de la caisse d'avance. Selon lui, le procureur a tenté de donner à cette affaire un contenu qu’elle n’avait pas. "Il n'y a que des photocopies. Y a rien dans ce dossier. D'ailleurs, il n'y a même pas un dossier", s'étonne Me Doudou Ndoye.
L'avocat a encore estimé que le tribunal doit remettre au cœur du dossier une bonne interprétation du droit pénal. L'ex-ministre de la Justice a aussi déclaré que la relaxe de Khalifa Sall et ses co-prévenus constituerait une justice pour  ses clients. Le pénaliste a conclu qu’il était temps  de comprendre que l’enquête de l'affaire de la caisse d'avance n'a abouti à rien. Par conséquent, le Maire de Dakar et ses co-prévenus ne sont pas coupables des faits qui leur sont reprochés, selon Me Ndoye...
Jeudi 22 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :