Présidentielle au Sénégal: La CEDEAO se félicite de la loi d’amnistie votée et déploie 130 observateurs pour le scrutin



L’opposant Ousmane Sonko et son candidat Bassirou Diomaye Faye ont été libérés dans la soirée du jeudi grâce à la loi d’amnistie votée à l’Assemblée nationale. Dans un communiqué, la CEDEAO a salué cette libération des détenus politiques qui entre dans le cadre d’une pacification de l’espace politico judiciaire. L'institution va déployer une forte délégation de 130 observateurs pour superviser le scrutin présidentiel 2024. 

« La Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) continue de suivre l’évolution de la situation politique au Sénégal. La Commission se félicite de la promulgation de la loi d’amnistie et reste déterminée à soutenir le peuple sénégalais dans ses efforts de réconciliation nationale et de consolidation démocratique », dit-il.

De ce fait, la CEDEAO compte jouer un rôle déterminant pour le bon déroulement du scrutin. « A cet égard, et conformément à l’article 12 et d’autres dispositions pertinentes du Protocole additionnel sur la démocratie et la bonne gouvernance (2001), et des autres instruments régionaux et internationaux pertinents, la commission de la CEDEAO  va déployer dans le cadre de la tenue de l’élection présidentielle du 24 mars 2024 au Sénégal, une forte délégation de 130 observateurs sous la direction de son excellence le professeur Ibrahima Agbola Gambari ,ancien sous-secrétaire général des nations unies et ancien ministre des affaires étrangères du Nigéria », renseigne la note.

Par conséquent, « la commission lance un appel à toutes les parties prenantes du processus électoral à faire du Sénégal le vrai gagnant de l’élection en prônant et en donnant la priorité à la tolérance, à la paix et à la réconciliation à travers des propos et des actes pacifiques ».
Dimanche 17 Mars 2024
Dieynaba Agne



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :