Présidentielle 2019 : Que risque le Président Macky SALL face à une opposition en divagation ?


Présidentielle 2019 : Que risque le Président Macky SALL face à une opposition en divagation ?
A l’instar de toutes les grandes démocraties, l’existence d’une opposition est nécessaire pour la vitalité de la république. Elle doit avoir pour mission de contrôler, de critiquer et de proposer. L’opposition, étant donné qu’elle aspire au pouvoir, doit élaborer et diffuser ses propositions dans chacun des domaines de la vie nationale.
Malheureusement, l’actuelle opposition sénégalaise dans sa grande majorité est en pénurie accrue de visions. Ainsi, à quelques jours du scrutin présidentiel, un rendez-vous historique pour le destin d’une nation, elle nous gratifie d’alliances tohu-bohu, contre-nature et circonstancielles  avec comme soubassement  des désirs assoiffés et insatiables de pouvoir.                                                                                                                  
Certains se positionnent, aujourd’hui comme de «véritables spécialistes du découragement national» par le truchement de la manipulation, la diffamation, le déballage à outrance, la victimisation…pour espérer gagner l’adhésion populaire.
En face, le candidat sortant, le Président Macky Sall, dont la grande ambition place le Sénégal sur les rails de l’émergence, opte pour le temps l’action. Ainsi, depuis son installation à la magistrature suprême, plusieurs programmes structurants d’ordre social, économique… ont vu le jour dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE).
Au plan politique,  Benno Bokk Yakar (BBY) constitue la plus grande coalition politique de toute l’histoire du Sénégal, tant bien sur le nombre de partis et mouvements qui la composent mais également de par sa longévité et sa constance. A cette veille d’élection, c’est l’ère de la Majorité présidentielle. Une mouvance  qui s’élargit de plus en plus avec de nouvelles adhésions et  de taille. 
En résumé, le scrutin du 24 février prochain opposera, le candidat Macky Sall (candidat d’une forte coalition, constante et unie) et quatre (4) autres candidats (issus d’une opposition en armée mexicaine).
Par esprit et devoir républicain, je me retiens de prédire les résultats avant le scrutin. Je suis toutefois convaincu que les Sénégalais qui sont matures et avisés  assureront une victoire éclatante au Candidat Macky Sall au soir du 24 février 2019.                                                                                                                         En attendant, je corrobore le constat juste du grand patriote, le Président Talla Sylla à travers sa belle réalisation  intitulée : «YAYOO NAKO» (Macky mérite un deuxième mandat !).
 
 
Par Mouhamadou Ndiaye Gonza, Secrétaire Général des Jeunes du Mouvement Fal Askan WI
Vendredi 1 Février 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :