Première sortie publique depuis son départ en 2014 : Blaise Compaoré dément tout lien avec des jihadistes sahéliens


Muet comme une carpe depuis qu’il a été chassé du pouvoir en 2014, Blaise Compaoré a brisé le silence ce samedi via un communiqué transmis à Jeune Afrique où il dément tout lien avec des groupes jihadistes sahéliens. Pour rappel, l’ex-président burkinabé est parfois accusé d’être derrière les attaques des terroristes qui ciblent son pays. « Ceci est odieux, scandaleux, abject. Et chacun comprendra que cela nécessite qu’aujourd’hui, je brise exceptionnellement le silence et que je quitte mon devoir de réserve pour condamner fermement des allégations formulées avec légèreté qui ne sont que la marque d’une très grave irresponsabilité », a balayé Compaoré. « La sauvegarde de la sécurité » du peuple burkinabè a toujours été sa « préoccupation primordiale », cite notre confrère.
« L’ancien président affirme également qu’il a toujours recherché « la paix par la médiation et le dialogue », et que son action dans « cette région ultra-sensible du Sahel et du Sahara » est reconnue « partout et par tous », selon le journal parisien.
Samedi 18 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :