Palais de justice : M. Dia encaisse 7 millions FCFA pour une cargaison de poisson à livrer et fond dans la nature.


Le prévenu M. Dia n’a pas comparu à son jugement devant le tribunal correctionnel de Dakar. Il avait été chargé de trouver en faveur du sieur Y. Kébé et de son associé une cargaison de poissons d’une valeur de 7 millions FCFA. Après avoir empoché l’argent de la commande, M. Dia a tout bonnement fondu dans la nature. Il est resté introuvable depuis la remise de la somme. 
 
Dans les déclarations des plaignants, le prévenu a fait part de l’impossibilité d’entrer en possession de la cargaison commandée et refuse de reverser l’argent. Devant la barre, la partie civile est revenue sur les faits.
« La relation qui nous lie avec M. Dia relève de l’achat et de la vente de produits halieutiques. Quand il m’a dit qu’il ne pouvait pas avoir la cargaison, je lui ai demandé de me reverser l’argent mais jusqu’ici, je n’arrive pas à entrer en possession de notre dû. Cet argent nous appartient à tous les 2 parce que nous partageons la même entreprise. La commande appartient à un client », a soutenu Y. Kébé devant son associé venu lui aussi prendre part au procès. 
 
Il ressort des débats d’audience que les plaignants ont été arrêtés par la brigade de recherche pour non respect de la commande avant d’être relâchés.
« On nous a demandé de rembourser les 7 millions FCFA que nous avons versés à M. Dia pour la marchandise et nous avons pris des engagements devant les enquêteurs, c’est pourquoi on nous a relâchés », a soutenu l’associé de Y. Kébé.
 
Dans sa réquisition, le procureur a attesté de la matérialité des faits d’abus de confiance et a demandé 6 mois d’emprisonnement ferme contre M. Dia, l’absent le plus présent devant la chambre correctionnelle.
 
La partie civile a pour sa part démontré de la culpabilité du mis en cause.
« Il y’a eu remise de la somme mais pis, M. Dia a causé un préjudice à mes clients qui ont été arrêtés et gardés à vue et cela les a empêché de travailler. Pour tout cela, nous demandons 3 millions FCFA au delà du reversement de la somme de 7 millions FCFA, c’est à dire 10 millions FCFA pour toute cause de préjudices subis », a plaidé le conseil. Selon l’avocat, M. Dia est l’unique responsable et doit être arrêté et mis en  détention.
« Depuis les enquêtes préliminaires, M. Dia refuse de comparaître. On ne peut pas commettre un délit et fuir sa responsabilité », a expliqué l’avocat de la partie civile.
 
 
L’affaire a été mise en délibéré au 25 janvier prochain…
 
Samedi 20 Janvier 2024
Dakaractu




Dans la même rubrique :