Niger: La CEDEAO pose des conditions pour l'assouplissement de ses sanctions


Dans un communiqué rendu public, la conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO a informé avoir mis en place " un Comité des Chefs d'État composé de S.E. Faure Gnassingbé, Président de la République Togolaise, S.E. Julius Maada Bio, Président de la République de Sierra Leone, et des Représentants du Président de la République fédérale du Nigeria et du Président de la République du Bénin
pour engager le dialogue avec le CNSP et les autres parties prenantes nigériennes, en vue de convenir d'une feuille de route pour une transition de courte durée, de mettre en place des organes de transition, et de faciliter la création d'un mécanisme de suivi et évaluation de la transition, en vue du rétablissement rapide de l'ordre constitutionnel".

La CEDEAO pose ses conditions pour l'allègement de ses sanctions. " Sur la base des résultats des discussions du Comité des Chefs d'État avec le CNSP, la Conférence pourra envisager un assouplissement progressif des sanctions imposées au Niger". " Si le CNSP ne se conforme pas aux conclusions des discussions avec le Comité, la CEDEAO
maintiendra l’ensemble des sanctions, et elle demandera à l'Union africaine et à ses
partenaires d'appliquer les sanctions ciblées à l’encontre des membres du CNSP et de leurs associés", a-t-elle conclu.
Lundi 11 Décembre 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :