Mobiliser l’élan des jeunes post-élections présidentielles : une perspective mondiale sur le développement et l’engagement civique


Dans un monde où la voix des jeunes devient de plus en plus déterminante dans le façonnement de l’avenir, les nations reconnaissent l’immense potentiel résidant dans cette catégorie de la population. Le rôle crucial joué par les jeunes dans les récentes élections au Sénégal met en avant un enthousiasme et un patriotisme grandissants qui pourraient être la pierre angulaire d’un développement endogène durable de notre pays. Ce phénomène n’est pourtant pas isolé ; du Sénégal à Singapour, la mobilisation de l’énergie des jeunes s’avère être un facteur critique de changement dans les stratégies de développement national.

Au Sénégal, la suite de l'élection présidentielle de 2000, nous rappelle les opportunités manquées lorsque l’enthousiasme des jeunes n’a pas  été efficacement exploité comme input pour le développement national. Aujourd’hui, il faut en tirer les leçons et capitaliser au mieux afin de s’attaquer à des problèmes clés tels que la souveraineté alimentaire, la sécurité publique, la prévention et les soins de santé, créant ainsi des opportunités d’emploi durables pour les jeunes.

Singapour se distingue comme un exemple de la manière dont la prévoyance gouvernementale a pu transformer le zèle des jeunes en une force dynamique pour la croissance économique et l’innovation. Le programme “SkillsFuture”, initié par le gouvernement de Singapour, a été conçu pour équiper les jeunes singapouriens des compétences nécessaires pour embrasser les carrières de demain. Cette initiative a été accueillie avec ferveur par les jeunes et a également joué un rôle significatif dans le soutien aux innovations technologiques et le renforcement de la puissance économique de la nation.

De même, la Chine a démontré le pouvoir de mobilisation des jeunes dans la conduite du développement. Le pays a observé comment les mouvements étudiants et les actions collectives de jeunes ingénieurs ont pu soutenir les droits des travailleurs, stimuler l’innovation et contribuer au développement économique.

L’initiative rwandaise “Journée de salubrité ” illustre une autre dimension de l’engagement des jeunes, axée sur la gestion environnementale et la propreté communautaire. Cette initiative a pu promouvoir non seulement la responsabilité civique parmi les jeunes, mais encourager également un sentiment de fierté pour leur participation  significative au développement communautaire.

Plus près de chez nous, l’héritage de Thomas Sankara au Burkina Faso montre comment l’enthousiasme et la volonté collective ont contribué à  surmonter les limitations de ressources pour reconstruire des infrastructures critiques, telles que les chemins de fer du Faso.

Chez nous, À Ziguinchor, les initiatives du maire Ousmane Sonko ont été cruciales pour encourager les jeunes à prendre un rôle actif dans la gestion des déchets de leur ville, mettant en évidence l’importance du leadership local dans la mobilisation des jeunes pour le développement communautaire.

Dans un passé très récent au Sénégal, le Service Civique National, en partenariat avec une des agences des Nations Unies, représente un modèle significatif vers l’engagement des jeunes dans le développement communautaire rural, soulignant l’efficacité des programmes structurés dans la mobilisation des jeunes pour les objectifs de développement national, en particulier la survie, la protection et le développement de l’enfant.

S’inspirant de ces exemples mondiaux et locaux, la proposition de réactiver et de restructurer le Service Civique National, en l’intégrant aux comités de salubrité des quartiers autour des collectivités territoriales et en élargissant sa mission pour englober les thématiques de patriotisme, présente une approche globale de l’engagement des jeunes du pays. Cette stratégie vise non seulement à capitaliser sur le dynamisme des jeunes, mais aussi à relever les principaux défis de développement, ouvrant la voie à un avenir plus inclusif et durable.

Alors que les nations du monde entier continuent d’explorer des moyens innovants d’engager leurs jeunes dans le développement national, les exemples de Singapour, de la Chine, du Rwanda et des initiatives au Sénégal offrent des leçons précieuses à prendre en compte. En couplant l’énergie, la créativité et le potentiel des jeunes, le Sénégal peut débloquer ainsi de nouvelles voies vers le développement endogène, s'assurant que les leaders de demain soient imbus de valeurs d'intégrité pour se positionner comme acteurs déterminants dans le façonnement du monde d’aujourd’hui.
Mardi 9 Avril 2024
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :