Médina - Affaire du vol à main armée : Le cerveau de l’opération est un multirécidiviste !


Lentement, mais sûrement, l'enquête diligentée par les limiers de la Sûreté urbaine de Dakar pour élucider le vol à main armée réalisé en plein jour à proximité du stade Iba Mar Diop, avance. Cerveau présumé de cette opération « commando » Ousmane B. A. Ndiaye est un multirécidiviste. D’après les investigations de l’Observateur, l’individu a déjà été déféré en 2020 pour cambriolage.  
 
Acheminé dans un premier temps au commissariat de police de la Médina, ce caïd téméraire a finalement été transféré à la Sûreté urbaine (S.U) de Dakar pour continuation d'enquête. Fer de lance du commissariat central de Dakar, les limiers de la S.U, dotés d'une compétence élargie à la région de Dakar, se sont aussitôt attelés à tirer les vers du nez au malfaiteur identifié sous le nom de O. Ndiaye alias Ben. Un caïd redoutable. Multirécidiviste. 
 
Pour en attester, les sources de l’Obs affirment que celui qui, dans le milieu, est familièrement nommé Ben, « avait été déféré, courant 2020, suite à une série de cambriolages qu'il a orchestrés, ou portant sa signature. » Interpellé sur ces forfaits qui lui ont valu une condamnation à une peine ferme, il révélera aux enquêteurs qu'il a bénéficié d'une liberté provisoire et se montrera évasif au moment d'expliquer par quelle alchimie il a été élargi de prison pour des faits aussi graves. 
 
Assez loquace face aux enquêteurs, Ben fera des confessions de taille. Aux hommes du commissaire Bara Sankharé, ce caïd dépeint comme étant le cerveau du commando, avouera avoir, « expressément acheté l'arme à feu pour les besoins de ce braquage et autres éventuels forfaits similaires. » Ben qui n'a pas daigné s'épancher davantage sur son acolyte en cavale, s'est montré peu coopératif sur le modus operandi mis en place pour dépouiller leur victime, de 4 millions de francs Cfa. 
Après lui avoir notifié son placement en garde à vue, les enquêteurs ont cherché à savoir si Ben et son acolyte en cavale connaissaient leur victime, s'ils l'avaient prise en filature le jour du braquage... 
 
 
En outre, le commissaire Sankharé et ses hommes comptent entendre leur collègue blessé par balle lors de la fusillade en plein jour au centre-ville de Dakar, mercredi dernier. O. B. Ndiaye et son complice avaient délesté leur victime de 4 millions de francs Cfa, à hauteur du stade Iba Mar Diop. Poursuivi par des policiers en faction dans les environs, l'un des braqueurs avait ouvert le feu et atteint un agent, avant d'être appréhendé à proximité de la Grande mosquée de Dakar. Son complice qui avait réussi à récupérer les 4 millions de francs Cfa, est toujours en fuite.
 
 
Vendredi 1 Décembre 2023
Mouhamadou Moustapha Gaye



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :