Lutte contre le terrorisme au Sahel : l’opération Barkhane en chiffres (officiel)


Suite à l’assassinat, mercredi passé, de deux soldats français, le ministre des Armées, Florence Parly, cité par Le Parisien, a fait une sortie aux relents de bilan d’étape. Ainsi, il a expliqué que 22 militaires français ont péri au combat, en trois ans et demi. Durant la même période, les 4 000 soldats engagés dans l’opération Barkhane ont tué 450 djihadistes, dont 120 durant ces douze derniers mois.
150 islamistes arrêtés ont été remis vivants aux autorités de Bamako. Le matériel saisi des mains des terroristes depuis le début de l’opération en 2014 est estimé à 22 tonnes, comprenant de la matière première pour fabriquer des armes sophistiquées. La France, qui compte céder du terrain, espère que les troupes du G5 Sahel (Tchad, Niger, Mauritanie, Mali, Burkina Faso) seront portées à 5 000 hommes avant la fin de l’année en cours. 
Jeudi 22 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :