Le Président Macky Sall crée un problème dans le problème jusqu’à ce que la solution soit lui-même.


Il va rester pour nous prémunir d’une vacance du pouvoir alors qu’il pouvait désigner la date du scrutin depuis longtemps, selon les délais impartis à l’article 31 de la constitution. 

L’autorité compétente c’est bien lui, ce n’est pas un collège de partis politiques et de candidats.

Nous sortons des délais impartis et de la décision du Conseil constitutionnel. 

Thierno Bocoum
Juriste-ancien parlementaire 
Président AGIR
Jeudi 22 Février 2024
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :