L'histoire de "Maba Diakhou Bâ et Bour Sine" revisitée au tribunal : Un avocat de l'Imam Ndao craque


L'histoire de "Maba Diakhou Bâ et Bour Sine" revisitée au tribunal : Un avocat de l'Imam Ndao craque
L'accusé Imam Ndao a répondu aux questions de son avocat Me Alioune Cissé. La robe noire voulait connaitre l'étendue du savoir de son client sur le jihad mené par des érudits comme Cheikhou Oumar Tall et Maba Diakhou Bâ. L'Imam Ndao s'y est donné à coeur joie et a pris la machine à remonter le temps et est allé aux années 1600 pour replonger l'audience dans les États islamiques qui ont précédé l'État laïque. Continuant de revisiter l'histoire du jihad au Sénégal, il rapporte qu'aussi bien Cheikh Oumar que Maba Diakhou ont pris les armes pour étendre les tentacules de l'Islam. Pour le dernier cité, il rappelle qu'il a mené la guerre sainte contre Bour Sine, mais c'est non sans relever des erreurs d'appréciation de Maba. "Qui n'a pas suivi toutes les étapes pour mener un jihad armé". Ce rappel de l'histoire n'a pas laissé son avocat insensible surtout que ce dernier est un petit fils...Bour Sine.
Me Cabibel Diouf demande à faire une mise au point et revient sur les circonstances du jihad enclenché à l'époque contre son arrière grand-père. Sauf qu'il n'ira pas au bout de son récit sans craquer. Quand il a repris ses esprits, le conseil de l'Imam Ndao a fustigé le jihad de Maba Diakhou en lui rappelant qu'en matière de conviction religieuse, il ne doit pas y avoir de contrainte.
"Ça, Maba Diakhou Bâ ne l'avait pas intégré dans sa démarche", martèle-t-il.

 
Lundi 7 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :