L’agent du GIGN blessé à la main raconte : « Je rends grâce à Dieu, ça aurait pu être pire (...) Je voulais sauver la vie de mes équipiers... »


L'élément du Groupement d'Intervention de la Gendarmerie Nationale Mohamed Tony Ka qui s'était blessé lors des manifestations de ce  vendredi 05 mars devant la Section de recherche de Colobane est sorti de son silence. Dans un audio, il a expliqué les raisons qui lui a causé cette blessure. " Je voulais sauver notre équipe, c'est pourquoi cela m'est arrivé. On a dégoupillé la Grenade au moment de la lancer une pierre a assommé le chauffeur et il a brusquement freiné et toutes les personnes qui étaient à bord se sont percutées et c'est en ce moment que la Grenade est tombée," a-t-il fait savoir. 

Il ajoute qu'il ne voulait que la grenade explose dans la voiture parce que celle était en essence et les vitres étaient blindées. 


C'est au moment de l'extirper de la voiture, explique-t-il, qu'il y a eu une détonation et j'ai perdu mon bras. " Mon genou droit a brûlé, mais ce n'est pas trop grave. J'ai été acheminé en urgence au Bloc opératoire. Finalement, mon bras a été amputé", a laissé entendre l'agent de la GIGN.

Pour rappel, les manifestations de ces derniers jours, ont fait au moins dix morts dans des scènes de guérilla urbaine opposant les forces de l'ordre à des groupes de jeunes.
Mardi 9 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :