KOLDA : chauffeurs, transporteurs et voyageurs saluent les nouvelles mesures de sécurité routière…


À Kolda, chauffeurs, transporteurs et populations saluent les nouvelles mesures de sécurité routière prises par le gouvernement. Ainsi, certains au lendemain de la publication des 23 mesures se sont tout de suite mis au diapason. Tandis que d’autres disent attendre l’effectivité des mesures pour les appliquer. Dans cette dynamique, nous avons donné la parole aux chauffeurs de la gare routière, aux transporteurs et aux  usagers. Mais, nous avons constaté qu’au cours des discussions la lancinante question de la hausse du carburant et d’une éventuelle augmentation du prix du transport a refait surface. 
 
Faisant un tour à l’horaire « Serigne Bamba jajeuf », nous retrouvons Ousmane Dramé transporteur qui dit saluer ces nouvelles mesures dans le secteur du transport. À ce titre, il estime : « je trouve que  c'est salutaire car cela va augmenter la sécurité des usagers et des chauffeurs. Et on espère qu’on l’appliquera à la lettre. D’ailleurs, nous avons enlevé tous les porte-bagages de nos bus. » À cela, il ajoute : « je suis dans le transport depuis dix ans, mais jamais je n’ai vu un accident de ce genre. C’est pourquoi avec de telles mesures comme l’interdiction de rouler de 23 heures à 5 heures du matin des vies pourraient être sauvées. Mais je rappelle que les transporteurs devront s’acquitter de leur tâche dûment envers les chauffeurs (employés) en les mettant dans de bonnes conditions de travail… »  
 
Dans la foulée, avance Ibrahima Ba, usager, « c’est bien de prendre des décisions, mais il faut les appliquer à la lettre. D’ailleurs, depuis l’accident tragique de Sikilo j’ai une phobie des voitures. Aujourd’hui, je ne conduis même plus ma moto, car j’ai peur.  Le manque de formation des chauffeurs pour la plupart est à l’origine de ces accidents meurtriers. Il y a aussi le comportement parfois très déplacé de ces derniers que nous constatons partout, couronné par une indiscipline notoire qui reste à désirer. Je pense que tout ceci devrait pousser l’État à corser l’addition en cas de non-respect de ces nouvelles mesures de sécurité. » 
 
D’après certains transporteurs, la hausse du carburant devra s’accompagner de celle du prix du transport. Et avec l’application de ces nouvelles mesures pour le transport de voyageurs avec élimination de porte-bagages, la note risque d’être salée. 
 
À en croire Habibou Kandé, chef de la gare routière de Kolda, « je suis d’accord avec l’arrêt du trafic de 23 heures à 5 heures du matin car nos routes sont très étroites. Et avec cela, le danger devient permanent sur les routes avec les camions que nous rencontrons. Toutefois, je ne suis pas d’avis d’enlever nos porte-bagages car les clients doivent voyager avec leurs biens. C’est pourquoi, on souhaite garder nos porte-bagages pour ne transporter que de choses légères en faisant la place aux gros porteurs. » Dans la même lancée, il alerte : « je pense que l’État va se pencher sur le prix du transport avec l’augmentation du carburant… » 
 
Pour le moment, malgré la hausse du carburant, le coût du transport n’a pas connu d’augmentation à Kolda en attendant l’application des nouvelles mesures...
Mercredi 11 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :