KOLDA : La ville porte les stigmates des manifs...



Ce matin les fouladounabé se sont réveillés avec les stigmates des manifestations d'hier vendredi 09 février liés au report de la présidentielle. Ainsi, toutes les rues portent des marques de pneus et branches brûlés, d'éclats de briques entre autres. Et les automobilistes et certains piétons sont obligés d'enlever les restes de barrage pour se frayer un passage. 

Aujourd'hui tôt le matin, les élèves ont manifesté pour réclamer la libération des manifestants interpelés la veille. La police a usé de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants et rétablir l'ordre. Les commerçants ont fermé boutiques et magasins. 
Samedi 10 Février 2024
Madou Diallo



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :