Justice / Travail : Le cri du cœur des agents de Dakarnave qui interpelle Macky Sall face aux investisseurs.


Les travailleurs de la société Dakarnave sont encore au front contre leur direction générale. Après plusieurs mois de confrontations devant la justice, les voilà encore attraits devant le juge des référés à la suite de la plainte de Dakaranave. Et c’est à l’issue de cette audience qui a fini par être renvoyée à quinzaine, qu’une déclaration a été faite par Pascal Gomis, Secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs de Dakarnave (Satnav).
 
‘’On avait introduit une requête concernant la prime de salissure décernée aux travailleurs de la mécanique générale. En première instance, nous avions gagné le procès et l’entreprise avait payé une partie des primes’’. Et c’est alors que les agents de la société attendaient avec espoir le paiement du reliquat qu’une plainte est tombée sur leurs têtes. Une plainte de la direction générale qui réclame la restitution des montants perçus par les travailleurs comme primes de salissure. Une chose qui a poussé les travailleurs à s’interroger. Ils disent ne pas comprendre par quelle gymnastique la direction générale a pu renverser la situation pour enfin se permettre de réclamer le remboursement de ces primes, au niveau de la justice. 
 
Selon M. Gomis, ce conflit est né de l’entêtement de la direction à ne pas payer ces primes. ‘’Cela a conduit à un procès qui a été favorable aux travailleurs. La direction a fait appel et cela a favorisé leur présence au tribunal pour répondre. C’est un dossier qui date de 2012, les primes payées en 2016, il restait le reliquat. Les travailleurs avaient alors exigé que ces primes soient payées dans le bulletin de salaire. Chose qui n’a pas été faite. En conséquence, ils en veulent à la direction générale qui, selon eux, ne respecte aucun travailleur de ladite entreprise. 
 
Une situation qui fait que les travailleurs se sentant sous la menace de la Direction qui n’hésite pas à procéder à des licenciements de tous ceux qui se hasarderaient à se plaindre, lancent un appel au président Macky Sall.
 
‘’Nous pensons rester au Sénégal et travailler. Nous lançons un appel au président Macky Sall pour lui dire que nous voulons rester au pays et travailler. Et que s’il veut des investisseurs nous sommes en phase avec lui, mais à condition que ces derniers respectent nos lois et notre dignité’’, lance le Sg du Satnav. ‘’Et comme le dossier est encore en cours, nous implorons le président de la République et lui demandons de parler à la direction pour qu’elle puisse respecter au minimum le Code du travail’’.
 
Me Bassirou Sakho, avocat des travailleurs de Dakarnave a, pour sa part, indiqué que ce qui est à la base de tout ce problème ‘’c’est des questions de droits fondamentaux’’. Il a expliqué les vraies motivations de ce renvoi sollicité. ‘’Nous avons sollicité le renvoi à quinzaine pour nous permettre d’organiser des séances de travail avec nos mandants et tous les mandataires syndicaux et ensemble nous allons organiser une bonne défense de ces braves travailleurs qui ne font que défendre leur dû’’.  
 
Mardi 24 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :