Intégrité et transparence dans la gestion des deniers publics : Le président Bassirou Diomaye Faye aux fonctionnaires et agents de l’Etat


Le président de la République tient à l’éthique et la bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques. Cette note adressée aux fonctionnaires et agents de l’Etat laisse apparaître que le nouveau président exige une gouvernance sobre et transparente au bénéfice des sénégalais. Bassirou Diomaye Faye rappelle le contexte crucial où « le Sénégal doit se départir de ces anciennes pratiques qui ont plombé son économie ». « Le Sénégal, notre cher pays, se tient aujourd'hui à l'aube d'une ère nouvelle, porté par la vision d'un avenir dans lequel chaque citoyen, où qu'il se trouve, peut jouir des fruits de notre effort collectif. Un Sénégal réconcilié, transparent et équitable ou le développement durable et inclusif n'est pas un idéal lointain, mais une réalité tangible, à portée de mains » a insisté le président de la République précisant que ses collaborateurs, sont les gardiens des valeurs républicaines, les artisans du développement et les sentinelles de la cohésion sociale. « Aujourd'hui, je vous invite, avec toute la considération et le respect que je vous porte, à incarner pleinement les principes de • Jub, Jubal, Jubanti ». Que la droiture, la probité et l'exemplarité commandent chacun de vos actes. Que votre travail quotidien soit imprégné de ce souci permanent du bien commun, où le service à nos concitoyens et leur bien-être priment sur toute autre considération » ajoute le chef de l’Etat dans son adresse aux fonctionnaires en leur rappelant la loi 2012 - 2 du 27 décembre 2012, portant Code de transparence dans la gestion des finances publiques qui établit un cadre légal clair pour l'intégrité des acteurs impliqués dans la gestion des affaires publiques.


Selon le président  Bassirou Diomaye Faye, la démarche ne doit pas être seulement légale, elle est aussi morale et réaffirme l’engagement envers les citoyens qui doivent être servis. 


« C'est pour cette raison que nous accordons une importance particulière à la protection des lanceurs d'alerte. Il est essentiel que chacun se sente libre et soutenu de partager, en toute sécurité, des informations concernant des irrégularités ou des pratiques contraires à l'éthique et à la loi. Cet engagement reflète notre volonté collective de bâtir un gouvernement vertueux, fondé sur l'éthique de responsabilité et l'obligation de rendre compte » note le Président dans sa lettre tout en exhortant ses collaborateurs à adopter ces principes dans leur travail quotidien.
Jeudi 11 Avril 2024
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :