Infanticide à Thionk-Essyl : Une femme accouche d'un bébé « introuvable ! »


N.Badji, une femme âgée de 29 ans, domiciliée à Thionk-Essyl (département de Bignona) a été placée en détention à la Maison d'arrêt et de correction de Ziguinchor pour infanticide, informe Libération. 
 
Les faits remontent dans le courant du mois de février quand, les éléments de la Brigade de gendarmerie de Thionk-Essyl ont été alerté sur un cas de suspicion d'avortement provoqué dans un des quartiers la commune de Thionk-Essyl. Transportés sur les lieux, les gendarmes ont mis la main sur N.Badji, ménagère, née en 1995 à Thionk-Essyl. «Je fréquentais un copain, originaire de Thionk-Essyl qui est établi en Allemagne. C'est ce dernier qui m'a engrossée. Nos derniers rapports sexuels remontent d'ailleurs au mois de février 2023. Seulement, quand J'avais senti que j'etais bien en état de grossesse, j'ai commencé à utiliser des feuilles d'arbre et des écorces pour interrompre ma grossesse», a confié la dame, aux enquêteurs. 
 
Sa maison perquisitionnée par les gendarmes, ces derniers ont retrouvé sur les lieux un pagne couvert de sang. Ni le bébé dont le sexe demeure un mystère, ni le fœtus n'ont été retrouvés malgré les nombreuses recherches entreprises par les hommes en bleu. Transportée à l'hôpital de la Paix et présentée au gynécologue, « ce dernier a confirmé l'accouchement d'un bébé. La dame N.Badji avait été, auparavant, référée au district sanitaire de Thionk-Essyl où les médecins avaient aussi fait leur constat et leur rapport. » Cette affaire alambiquée alimente les discussions à Thionk-Essyl. 
Jeudi 7 Mars 2024
Mouhamadou Moustapha GAYE



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :