Incident d'audience : Le procureur pris au mot, Me Ousseynou Fall lui reproche d'avoir fait une "révélation" qui serait un "motif valable de nullité"


Incident d'audience : Le procureur pris au mot, Me Ousseynou Fall lui reproche d'avoir fait une "révélation" qui serait un "motif valable de nullité"
Le représentant du ministère public, dans le cadre du procès de Khalifa Sall, a été pris au mot par Me Ouseynou Fall, un des avocats du maire de Dakar. Le procureur aurait avoué, dans sa réplique, que le dossier de la caisse d'avance a fait le tour des bureaux de certains magistrats, dont l’un est "assis devant le tribunal". 

Me Ousseynou Fall dira que "si tel est le cas", Khalifa Sall et ses co-prévenus "doivent être immédiatement libérés". 

Pour repréciser sa pensée, Serigne Bassirou Guèye a prétexté avoir fait allusion aux magistrats de la Chambre d'accusation et de cabinets d'instruction. 

Prenant le procureur au mot, l’avocat de Khalifa Sall en a profité pour indexer le comportement douteux du représentant du ministère public. Sa révélation est un "motif valable de nullité de toute la procédure", si l'on en croit Me Fall. Le juge Malick Lamotte est donc devant ses responsabilités, estime le conseil. Le président du tribunal de le rassurer : "Il faut nous faire confiance. Nous allons régler ce problème"
Vendredi 23 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :