Immigration vers l’Espagne: le taximan M. R. Ndir soutire 2,4 millions FCFA au jeune K. Diop et l’envoie poiroter au Maroc pendant 5 mois.


Le chauffeur de taxi M. R. Ndir se réservera dans le futur de s’immiscer dans le projet de voyage d’inconnu. Né en 1991, cet habitant de la Médina a été déclaré coupable du délit de complicité d’escroquerie portant sur 2,4 millions FCFA au préjudice du jeune K. Diop qui souhaitait voyager vers l’Europe.



Pour juger leur différend, tous deux (2) ont été entendus par le juge.

« Il m’a mis en rapport avec un certain M. Sylla pour un voyage vers l’Espagne avec des garanties claires», a déclaré le plaignant qui accuse le chauffeur de taxi de l’avoir rouler dans la farine pour mettre la main sur son argent.



« Je lui ai remis 350 000 FCFA pour un billet vers le Maroc avant d’effectuer le déplacement dans ce pays. J’ai fais là-bas 5 mois après lui avoir renvoyer le reste de l’argent. J’ai remis 1,8 millions FCFA à M. Sylla qui m’avait hébergé après avoir eu l’accord de M. R. Ndir. Depuis, je n’arrivais plus à avoir des nouvelles ni de lui ni de son ami basé au Maroc et là où je logeais au Maroc, je n’arrivais plus à payer mon loyer de 100 dirhams. Avec l’aide de ma famille j’ai décidé de rentrer au pays. », a indiqué K. Diop.



Pour sa part, le mis en cause rejette les accusations et livre sa part de vérité dans cette affaire.

« On s’est connu dans une gargote où je déjeune fréquemment. K. Diop m’a fait part de son intention d’aller au Maroc je lui ai dis que je pouvais le mettre en rapport avec une connaissance qui vit au Maroc et qui y travaille comme carreleur.

L’argent du billet dont il parle n’a jamais transité par moi», a expliqué le taximan.



Interpellé sur le projet de voyage du jeune K. Diop, le prévenu a soutenu n’avoir jamais été au courant d’un voyage vers l’Espagne mais vers le Maroc.

« Je n’ai jamais su qu’il avait l’intention de voyager en Espagne. C’est à M. Sylla qu’il a fait part de son intention d’aller en Espagne et cela a échoué. Mon ami lui a ouvert un compte au Maroc avant de lui remettre une carte bancaire. Lorsqu’il est rentré au Sénégal, c’est moi qui l’ai amené chez la famille de M. Sylla», a dit le chauffeur de Taxi.



Le plaignant dément en soutenant n’avoir jamais approché le prévenu contrairement à ce qu’il a confié devant la barre.

« Je ne lui ai jamais parlé de mon intention de voyager. Il m’a entendu parler du projet avec la maman qui nous vend à manger qui voulait d’ailleurs me prêter 1 million FCFA à ajouter sur les 2 millions FCFA que j’avais. C’est par la suite qu’il est venu me dire qu’il peut m’aider. », relaté K. Diop. 



Dans sa plaidoirie, l’avocat de la partie civile a renseigné que M. R. Ndir savait dès le départ que son client voulait se rendre en Europe. 

« Il est intervenu lorsque mon client versait le 1,8 million FCFA à son ami basé au Maroc. Il a participé dans ce dossier de voyage du début à la fin », a soutenu le conseil qui a invité le tribunal à reconnaître le prévenu coupable des faits de complicité d’escroquerie. Il a appelé le tribunal à recevoir la constitution de partie civile en exigeant le versement de 5 millions FCFA pour toutes causes de préjudice.



Le parquet a demandé de déclarer le prévenu coupable et de le condamner à la peine qui plaira à la juridiction.



La défense, elle a fondé son argumentaire sur l’absence de preuves tangibles. L’avocat considère que son client ne peut en aucun cas être poursuivi pour le délit de complicité d’escroquerie.

« Mon client n’a jamais été au Maroc, il vous l’a dit, il n’a même pas de visa. Il n’a jamais participé de manière volontaire à l’escroquerie dont est victime le plaignant », a-t-il dit en plaidant la relaxe au bénéfice du doute.



Dans son verdict, le tribunal a déclaré le prévenu coupable des faits de complicité d’escroquerie et l’a condamné à 3 mois ferme d’emprisonnement et au versement de 3 millions FCFA pour toutes causes de préjudices.
Vendredi 8 Décembre 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :