Hôpital régional de Ziguinchor : le SYNTRAS en ordre de bataille contre la direction


Le centre hospitalier régional de Ziguinchor renoue avec le mouvement d’humeur, en effet suite à son préavis de grève, le bureau du SYNTRAS de ladite structure sanitaire a mis en exécution sa menace d’aller en grève pour trois jours.                                             

Ce lundi 26 février, ils ont observé un sit-in au sein de la structure sanitaire pour exiger : " La signature de contrat de prestation de service pour les 20 stagiaires prévus dans le budget de 2024   et ceux du budget de 2O23 en tenant compte de l’ancienneté dans la structure. Le paiement des primes et indemnités du personnel du CHRZ conformément au PV numéro 1604 du 19 novembre 2012. Le paiement des 5000F représentants la prime de prudence des chauffeurs du CHRZ, compte non tenue de l’augmentation des 5000f de l’Etat, ramenant à 10000F  la prime de prudence", a listé Siméon Faye SG du SYNTRAS.

A ces nombreux problèmes qui gangrènent le CHRZ et son personnel, s’ajoute  " le renforcement de la sécurité au sein de l’hôpital ; l’application de la revalorisation salariale de la décision du 792 du 23 juin 2023 de la commission mixte paritaire ; le fonctionnement de la cellule et de la commission des marchés du CHRZ ; Partager avec les partenaires sociaux du CHRZ la situation de la trésorerie de la structure ; inclure les partenaires sociaux dans le système d’information des recettes mensuelles de la structure et de calcul de la motivation locale du personnel" a  poursuivi  M. Faye face la presse.

Après ce sit-in, une grève totale qui sera marquée par le non respect des urgences est prévue les Mardi 27 et Mercredi 28 février 2024.  Interpellé sur la grève, la direction du centre hospitalier régional de Ziguinchor n’a pas voulu apporter des réponses sur les revendications faites par le SYNTRAS.
Lundi 26 Février 2024
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :