Guinée Bissau : ECOMIB fait ses valises.


La force de la Cedeao pour la sécurisation des autorités bissau-guinéennes et des édifices publics a fait ses adieux ce jeudi 10 septembre, au cours d’une cérémonie présidée par Umaro Sissoco Embalo.

En présence du président de la Commission de la Cedeao et des autorités militaires de pays africains, le nouveau chef de l’Etat bissau-guinéen a rendu hommage à ces forces de sécurité déployées par quatre pays africains pour assister son pays pendant des moments difficiles.

En effet, c’est suite au coup d’État intervenu dans l’entre deux tours de la présidentielle de 2019 que la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest a pris la décision d’envoyer des troupes pour prendre en charge la sécurité des nouvelles autorités.

Composés de plus d’un millier d’hommes venus du Sénégal, du Togo, du Burkina Faso et du Nigeria, les forces de l’Ecomib se sont fait remarquer par leur professionnalisme.

Mais avant son arrivée au pouvoir, Umaro Sissoco Embalo ne comprenait pas que des forces de maintien de la paix soient envoyées en Guinée Bissau alors que ce pays n’est pas en guerre.

Pour le vainqueur de la présidentielle de décembre 2019, l'armée et les forces de sécurité de son pays ont les aptitudes nécessaires pour répondre aux responsabilités qui sont les leurs.
Jeudi 10 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :