Forum international des pays de l’Afrique Francophone sur l’état civil : Dakar capitale de l’état civil


Le Sénégal organise le premier symposium international des pays de l’Afrique francophone sur les défis de l’état civil. Cet événement international prévu du 11 au 13 décembre au King Fahd Palace de Dakar, est une initiative de l’Agence nationale de l’Etat civil du Ministère en charge des Collectivités territoriales du Sénégal. Il s’inscrit dans le cadre du suivi des instructions du Président Macky SALL de faire de l’état civil un secteur moderne, fiable, sécurisé et vecteur de développement.
La cérémonie officielle prévue le lundi 11 décembre 2023 sera co présidée par M. Modou DIAGNE Fada, Ministre des Collectivités territoriales, de l’Aménagement et du Développement des Territoires et  Son Excellence M. Jean Marc PISANI, Ambassadeur de l’Union européenne à Dakar.
Ce symposium, avec le concours de l’Union européenne, regroupe les Directeurs généraux et nationaux de l’état civil de l’Afrique francophone. L’objectif est d’identifier et de partager les défis et enjeux, les meilleures expériences et pratiques enregistrées sur le financement de l’état civil
la centralisation et la protection des données personnelles, l’accès universel et l’offre de services aux populations. A terme, il s’agit de mettre en place un centre de réflexion pour un accompagnement entre pairs afin d’améliorer particulièrement l’enregistrement des faits d’état civil et l’établissement des statistiques d’état civil des pays d’Afrique francophone.
« Les défis d’un état civil pour chacun » est le thème choisi pour cette première édition du forum des pays francophones sur l’état civil. Ce thème entre en droite ligne avec les recommandations internationales, sous-régionales et nationales de rendre chaque personne visible. En effet, l’état des personnes n’est établi et ne peut être prouvé que par les actes de l’état civil ; seule la naissance confère à l’individu la capacité à jouir de droits, soit la personnalité juridique, entendue comme le point d’imputation de tous les autres droits.
En Afrique, les pays se sont inscrits dans une logique de modernisation de leurs systèmes d’état civil et des avancées sont notées pour certains. Dans ce cadre, la Commission régionale des directeurs de l’état civil a été mise en place par la Commission économique pour l’Afrique afin d’entretenir l’élan acquis et d’accélérer les progrès de l’amélioration de l’enregistrement des faits d’état civil et de l’établissement des statistiques de l’état civil. Ce symposium vient renforcer la promotion de la collaboration entre Etats en matière de gestion de l’état civil et permettre à chaque Etat de tirer profit des expériences des autres et s’inscrire dans une logique d’amélioration de son système d’état civil.
Pour rappel, au Sénégal l’état civil occupe une place de choix dans le Plan Sénégal Emergent (PSE), principal référentiel de la politique économique et sociale sur le moyen et le long terme, les pays africains mettent en œuvre les recommandations pour faire de l’état civil un pilier pour l’atteinte des ODD dont la cible 16.9 prévoit : « D’ici à 2030, garantir à tous une identité juridique, notamment grâce à l’enregistrement des naissances ». A cet effet, la coordination ainsi que la collaboration entre les Etats en matière d’état civil restent des défis majeurs que ce symposium contribuera à relever.
Samedi 9 Décembre 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :