Emprunt obligataire sur le marché de l’UEMOA : la SENELEC veut mobiliser 30 milliards de F CfA

Dans le cadre du financement de son plan « Yeesal Senelec 2020 » d’un coût global de 285 milliards de F Cfa, la Société nationale d’électricité a lancé hier, sur le marché financier de l’UEMOA, un emprunt obligataire par appel public à l’épargne en vue de mobiliser 30 milliards de F Cfa.


Emprunt obligataire sur le marché de l’UEMOA : la SENELEC veut mobiliser 30 milliards de F CfA
 
Selon un communiqué reçu par Dakaractu ce mercredi, la Société nationale d'électricité du Sénégal (SENELEC) a lancé hier, sur le marché financier de l’UEMOA, un emprunt obligataire par appel public à l’épargne en vue de mobiliser 30 milliards de FCfa. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la stratégie de mobilisation de ressources mises en place par les instances de décision de la société pour financer, en partie, le « Plan Yeesal SENELEC 2020 ».
« Selon CGF Bourse Ca, il s’agit d’une opportunité de placement qui offre une rémunération (taux d’intérêt) de 6,5% par an, net d’impôt pour les résidents au Sénégal. La durée de l’emprunt est de 7 ans dont 2 ans de différé. Les intérêts seront payés semestriellement à partir de la date de jouissance des titres fixée dans les cinq (5) jours suivant la date de clôture de l’opération.
Le remboursement du capital sera aussi semestriel à raison du paiement du dixième (1/10) du capital (après quatre semestres de différé). Les souscriptions sont ouvertes à toute personne physique ou morale, résidente ou non dans l’espace UEMOA. Elles s’étendront jusqu'au 20 mars 2018 avec possibilité de clôture par anticipation », explique notre source.
Cet emprunt obéit à la ligne tracée par la direction générale de SENELEC, dirigée par Makhtar Cissé.
En effet, « dans le but d’en faire une entreprise performante, attractive et toujours au service de la satisfaction des clients et du développement économique et social du Sénégal, le top management a décidé de mettre en œuvre un plan stratégique à l’horizon 2020 dénommé « Plan Yeesal Senelec 2020 ».
« Afin de mener à bien cette mission, SENELEC a élaboré un Plan d’actions prioritaires, premier volet du Plan Yeesal, à mener entre 2016 et 2018, d’un coût global de 285 milliards devant aboutir, entre autres, à remettre à niveau les fonctions commerciales et fonctions support ; améliorer la fiabilisation du réseau de transport et de distribution et renouveler l’outillage de maintenance et d’entretien afin d’améliorer l’efficacité dans les actions du personnel.
Ce plan d’actions prioritaires est financé par diverses sources à hauteur de 285 milliards F Cfa. L’assemblée générale ordinaire de l’entreprise, tenue le 27 novembre dernier, a autorisé le recours au marché financier de l’UEMOA pour le financement d’une partie de son programme d’investissement par un emprunt obligataire public d’un montant indicatif de FCFA 30 milliards sur une échéance de 7 ans et à un taux de 6,50% », poursuit le document.
« La société a ainsi mandaté le Consortium formé par les Sociétés de gestion et d’Intermédiation Impaxis Securities et CGF Bourse comme Co-chefs de file chargées de la préparation et de la réalisation de cet emprunt obligataire ainsi que de son introduction au compartiment obligataire de la BRVM. Il faut noter que la situation financière de la SENELEC a connu un grand bond en avant. Sur 2016 déjà, le chiffre d'affaires est passé de 331,06 milliards de FCFA à 335,55 milliards de F Cfa », termine le communiqué.
 
Mercredi 21 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :