Élection présidentielle du 24 mars 2024: Le FDPEI va attaquer le décret convoquant le collège électoral ce lundi devant la cour suprême


« Nous attaquerons dès lundi le décret de convocation du collège électoral et de tout autre décret concernant cette élection du 24 mars pour excès de pouvoir devant la cour suprême avec demande de sursis à exécution! » telle est la principale décision du front démocratique pour une élection inclusive (FDPEI) qui était en conférence des leaders jeudi 6 mars 2024 à l’effet d'examiner la situation politique résultant du rejet par le Conseil constitutionnel des conclusions du dialogue national que le président de la République initiateur lui avait envoyées pour avis.
 
Le Front rappelle  que deux événements, loin de résorber la crise persistent: Plutôt que d’aller dans un sens d’écoute et de prise en compte des demandes raisonnables et faisables des spoliés et de Karim Meïssa Wade, il estime que « le Conseil constitutionnel décide d’imposer une marche forcée à tout le peuple sénégalais pour une élection le 24 mars qui n’en sera pas une ». Le FDPEI tient dès lors à réaffirmer ses positions en dénonçant le maintien de « cette attitude de mépris affiché par le Conseil constitutionnel pour des candidats qui ont été parrainés et soutenus par au moins 40% du collège électoral du pays ». 
 
Le Front engage l’ensemble de ses militants et sympathisants à se tenir prêts pour répondre à tout mot d'ordre de nature à montrer à la face du monde que ce ne sont pas des plaisantins qui ont été éliminés mais des acteurs politiques qui portent l’espoir de millions de Sénégalais. 
Vendredi 8 Mars 2024
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :