Dubaï/ COP28: " Nous devrons être tous guidés par un esprit de justice et d’équité...l'Etat du Sénégal a totalement confectionné cette année un budget vert..."( Dr. Amadou Mame Diop, Président Assemblée Nationale".


Le président de l'Assemblée nationale du Sénégal, le Docteur Amadou Mame Diop a pris part ce matin à Dubai à la réunion parlementaire à l'occasion de la 28ème Conférence des Parties sur les Changements climatiques( COP28).

Dans son discours, M. Diop a mis l'accent sur les initiatives parlementaires par rapport au climat en rappelant les efforts importants de l'état du Sénégal dans ce domaine. Parallèlement, il a rencontré plusieurs personnalités dont le président de l'Assemblée des Émirats Arabes Unis. 

Voici son discours in extenso...,

Nous avons profondément mesuré, depuis
notre arrivée sur cette terre des merveilles, la chaleur de l’accueil qui nous a été réservé. Cette tradition d’hospitalité généreuse et de solidarité profonde qu’incarnent les Emirats Arabes Unis, pays ami et frère, se fortifie de son modèle économique performant et du génie créatif de son peuple.

L’excellente initiative d’associer la grande famille parlementaire à cette 28ème Conférence des Parties sur les Changements climatiques (COP 28) est à saluer. Je vous remercie, Monsieur le Président, pour votre aimable invitation à y prendre part. Cette rencontre est d’autant plus importante qu’elle donne aux instances parlementaires que nous représentons, l’opportunité de partager nos expériences nationales respectives dans le cadre du bilan mondial sur les efforts menés pour la réalisation des objectifs de l’Accord de Paris sur les changements climatiques.

En ce qui le concerne, l’Assemblée nationale du Sénégal a initié, en 2019, une réforme destinée à renforcer l’action parlementaire par l'éclatement de la Commission Développement et Aménagement du territoire pour dissocier et renforcer certaines activités liées aux enjeux climatiques en les érigeant en Commission. Cette réforme a ainsi permis la création de la Commission de l'Environnement, du Développement durable et de la transition écologique, la Commission de l’Energie et des Ressources minérales. À ces mesures décisives s’ajoute l’adoption du Code forestier, du Code de l’Environnement, du Code pétrolier et gazier et du Code des Mines.
L’objectif de ce renforcement du dispositif législatif est de s’adapter aux défis des changements climatiques en prenant en charge, autant que faire se peut, la réduction des gaz à effet de serre et en assurant une meilleure protection de l’environnement. Dans cette même dynamique, l’Etat du Sénégal a totalement confectionné cette année un budget vert avec des initiatives visant, justement, à lutter contre l’émission de ces gaz à effet de serre dans tous les secteurs concernés par des actions de reboisement et d’élimination du carbone.

Monsieur le Président, Honorables participants pour le continent africain, l’enjeu climatique consiste à concilier le dynamisme économique et le développement durable dans un souci de réduction de la pauvreté et de protection de la sécurité humaine. Il est ainsi essentiel de préserver l'environnement par une exploitation rationnelle et modérée de la nature et de ses nombreuses ressources. S’agissant spécifiquement du financement des opérations d’exploration sur l’énergie fossile en Afrique et dans d’autres pays, nous devrons être tous guidés par un esprit de justice et d’équité et éviter ainsi comme fortement souligné par Son Excellence Monsieur le Président Macky SALL « de réaliser un objectif par une injustice ».

Je le cite « dans le cadre d’une transition d’une durée de 20 à 30 ans, nous devrons développer le gaz et permettre que les banques de développement financent des projets gaziers. Les pays africains devraient investir dans des énergies propres, tout en continuant à avoir des énergies de base qui permettent le développement et l’accès à l’électricité aux 600 millions de personnes qui en sont encore privées. Nous interdire l’exploitation du gaz serait injuste » fin de citation.

C’est dans l’esprit de cette forte conviction du Président Macky SALL que je vous invite à porter, chers collègues parlementaires, cette noble vision qui s’inscrit parfaitement dans le triple objectif décliné par la présidence émiratie de cette COP 28, à savoir mettre l'accent sur le bilan mondial, la transition énergétique et la solidarité entre les pays du Nord et ceux du Sud. Qu’elle trouve ici, cette Présidence, sous la conduite éclairée et avisée de Son Altesse

Mouhamed Ben Zayed Al Nahyane, l'expression de notre infinie reconnaissance et de nos hommages mérités. L'Assemblée nationale du Sénégal, par ma voix, réaffirme, ici et maintenant, son engagement résolu à toujours dans ce sens avec cette grande famille interparlementaire. Permettez-moi enfin, Monsieur le Président, de vous adresser nos vives félicitations pour la parfaite organisation de cette rencontre et la manière remarquable avec laquelle vous conduisez avec brio nos travaux. Je vous remercie de votre aimable attention.




Mercredi 6 Décembre 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :