Détournement de mineure : après s'être rendu 3 fois en Guinée-Bissau avec une fille mineure, J. Ch. Mendy risque gros

Né à Ziguinchor, Jean-Charles Mendy est célibataire sans enfant et régulièrement domicilié à Grand-Yoff, plus précisément au quartier Arafat. Il est poursuivi pour détournement de mineur au préjudice de R. Sock, sa petite amie en état de grossesse. L'affaire a été renvoyée jusqu'au 05 janvier afin que l'accusation puisse apporter les documents qui attestent que la partie civile est mineure.


C'est une histoire d'amour qui risque de mal tourner. En effet, Jean-Charles Mendy est en relation amoureuse avec la fille Rokhaya Sock âgée de 17 ans, mais son père ne voit pas d'un bon œil leur relation, vu l'appartenance religieuse du jeune homme. Le père a tout fait pour qu'ils ne se voient plus, en vain. Pire, les deux tourtereaux sont même partis en séjour pendant 2 semaines en Guinée-Bissau sans le consentement de leurs parents. Après plusieurs plaintes déposées par le père contre le prévenu, le jeune homme, footballeur de son état, a fini par être appréhendé et jugé ce lundi 02 janvier 2023 devant le tribunal d'instance de Dakar pour détournement de mineure. 
 
Devant le prétoire, le prévenu Jean-Charles Mendy a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Dans ses explications, il a fait savoir qu'il partageait avec la fille le même quartier. "On a été ensemble en Guinée-Bissau une seule fois. C'est elle qui m'a retrouvé à Mbour, avant de me supplier de l'amener sinon elle risque de se lancer dans la débauche. Nous sommes restés en Guinée pendant 2 semaines à l'insu de ses parents", se dédouane-t-il, non sans préciser que la jeune fille n'est pas mineure comme on le prétend, elle a 19 ans. 
 
À son tour, le père de la jeune fille, Amadou Sock, revient sur les faits. "Quand j'ai su leur relation. Je lui ai demandé de laisser ma fille tranquille, car nous n'avions pas la même religion. Ma fille a abandonné ses études à cause de ce garçon. Il l'a, en premier, amené à Mbour pendant 5 jours et nous avons effectué des recherches partout avant de la retrouver. Lorsque j'ai su qu'il avait amené ma fille en Guinée-Bissau, j'ai parcouru des kilomètres dans la forêt de Guinée-Bissau pour le retrouver", explique-t-il. 
 
Il ajoute qu'il l'a amené à trois reprises. Le père a soutenu devant le juge que sa fille était âgée de 17 ans. 

 Des déclarations différentes de celles tenues par le prévenu qui affirme qu'elle est âgée de 19 ans donc majeure.
 
Sur ces entrefaites, le juge a jugé nécessaire de renvoyer l'audience jusqu'au jeudi 05 janvier pour permettre au père de la plaignante de fournir une copie littérale de l'extrait de naissance de la gamine qui atteste qu'elle est mineure. Mais également, la partie civile devra produire un document qui prouve qu'elle est née en 2003 et non 2005.
Lundi 2 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :