Délaissé par l'État : Tivaouane Peulh exige sécurité, santé et vivre ensemble


À l'occasion des 64 ans de la fête d'indépendance, la population de la commune de Tivaouane Peulh Niaga s’est réunie au le foyer de la commune pour discuter de choses essentielles pour le développement de leur commune.
 
En effet pour les leaders, le nouveau président Bassirou Diomaye Diakhar Faye, en tant que porteur du projet de société est un espoir pour la population de Tivaouane Peulh, dans cette perspective, ces derniers ont souligné beaucoup de difficultés de maux attristés, mais aussi et surtout incommensurables que connaissent la commune de Tivaouane Peulh depuis 2014.
 
Dont, de prime abord, l'enclavement. En effet, notre commune, qui est pourtant à 30 km du palais de la République, n'a pas d'infrastructures de base, notamment de bonnes routes qui peuvent garantir et faciliter la bonne circulation. De même, la population souffre d'une panoplie de problèmes fonciers : l'anarchie sur les habitations et constructions illégales des maisons autour du Lac Rose, l'entreprise SOCABEG qui ne cesse d'augmenter sa surface illégale qu'elle occupe à Tawfeex Socabeg. En outre, malgré le boom démographique dans la commune avec une croissance exponentielle, on est actuellement plus de 200 mille habitants dans la commune, mais la population peine toujours à avoir de l'eau potable, nous vivons avec une insécurité grandissante sans aucune mesure des autorités.
 
Face à ses exigences, la population demande au nouveau président et à son gouvernement de proroger les travaux sur le littoral pour un audit du foncier dans la commune de Tivaouane Peulh Niaga, particulièrement sur le littoral afin de mettre à nu les lobbies de certaines autorités municipales et du régime sortant, l’installation d’un poste de police pour garantir la sécurité des habitants…
Vendredi 5 Avril 2024
Karim Ndiaye



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :