Décrispation de l’espace politique : le rôle crucial joué par Umaro Sissoco Embalo !


Le Sénégal est en proie à une crise politique née de l’annonce le samedi 03 février 2024 du président Macky Sall de l’abrogation du décret convoquant le corps électoral à la veille du démarrage officiel de la campagne électorale pour l’élection présidentielle du 25 février.
Deux jours plus tard, le 05 février l’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi portant sur un report au 15 décembre prochain du scrutin.

Pour reporter l’élection, il a invoqué des soupçons de corruption concernant des magistrats parmi ceux qui ont procédé à l’examen des 93 dossiers de candidature et jugé recevables 20 d’entre eux.

Une commission d’enquête parlementaire a été constituée à la demande de l’ex-parti au pouvoir, le PDS, dont le dossier de candidature a été rejeté par le Conseil constitutionnel en raison de la double nationalité de son candidat, l’ancien ministre Karim Wade.
Ce parti a demandé et a obtenu la création d’une commission d’enquête parlementaire après l’invalidation de la candidature de M. Wade.
Au finish et dans la douleur, l’assemblée adopte la proposition de loi et installe davantage le pays dans une crise.
Le président Macky Sall reçoit le jeudi 09 février à Dakar, son homologue bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo.
Dans un message publié sur le réseau social X, la présidence sénégalaise avait déclaré que ce déplacement n’entrait pas dans le cadre d’une médiation.
‘’Il ne vient pas en tant que médiateur, mais entretient des relations solides avec toute la classe politique (y compris Ousmane Sonko)’’, a souligné la présidence sénégalaise qui ajoute que le président bissau-guinéen a appelé les Sénégalais au dialogue ‘’crucial pour la stabilité de la sous-région.
Au cœur de la crise politique, une médiation politique est en marche dans les coulisses. Des personnalités célèbres dont Alioune Tine, de Africa Jom center, Innoncence Ntap Ndiaye du HCDC mais aussi et surtout l’architecte Pierre Atepa Goudiaby. Celui que le président avait lui même qualifié “d’escroc” á Fatick est revenu sur la scène politique. Mais d’après nos informations, ce serait pas le président de la république qui aurait fait appel à lui, mais plutôt le président Guinéen qui aurait mis en selle Atepa et Alioune Tine qui entretiennent des relations très amicales avec Embalo qui leur a ouvert les portes du palais qui leur étaient bien fermées.
Mardi 20 Février 2024
Yaya Cissokho



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :