« DETRUIRE MACKY SALL ! » : les Habits Neufs de « l’anti – Mackysme »


La double et magnifique prestation médiatique du Président de la République le 31 décembre 2018, a confirmé une vérité qui sonne comme une véritable lapalissade : Macky Sall est, de très loin, la figure dominante de l’échiquier politique sénégalais. C’est vrai qu’au bout de 06 ans d’exercice du pouvoir seulement, le Président Macky Sall a fini de convaincre, dans tous les Secteurs d’Activités économiques et sociales,  la majorité de nos compatriotes, qu’ils avaient raison d’en faire le 4ème Président de la République du Sénégal. Du reste, de manière irréfutable, le bail de confiance qui lie le Président Macky Sall et le peuple sénégalais, est attesté par la victoire écrasante du Camp Présidentiel, à toutes les Elections qui se sont déroulées dans notre pays depuis 2012. Il l’est, davantage, suite aux brillantes - et non encore égalées -  Réalisations effectuées par le Président de la République, avant la fin du Septennat. Les multiples inaugurations d’ouvrages majeurs devant satisfaire les profondes aspirations des Sénégalais, partout  dans notre pays, à travers des Tournées Economiques rythmées par des liesses populaires, ont définitivement installé le Président Macky Sall dans les cœurs de nos compatriotes. Cette relation toute singulière, bouleverse les schémas politiques et perturbe tout l’establishment politicien oppositionnel.
Les politiciens professionnels revanchards  qui ont blanchi sous le harnais des combines occultes et les Néo – politiciens stars des Médias, godillots et papelards, se liguent pour transformer l’arène politique en réceptacle de miasmes pestilentiels. Eloignés sur Tout et séparés en Tout, ces Opposants n’ont, dans leur logique politique à plusieurs variantes et variables, qu’un seul dénominateur commun : le désir de Détruire Macky Sall ! 
A cette fin, ils usent et abusent de pratiques éculées dans l’espace politique, qu’ils combinent avec de nouvelles, aux fins de corrompre les consciences citoyennes, avec au besoin, l’usage de méthodes dignes des Agitateurs et Comploteurs de la vieille Ecole. 
Aujourd’hui, en effet, avec une pensée asséchée confirmée par l’absence de vrais Programmes (la « critique », verbale et acerbe du pouvoir, faisant office de Programmes), l’Opposition se présente devant les Sénégalais, munie de 02 Armes : le « Dénigrement » et le Mensonge. Régulièrement, des « Tournées » sont organisées auprès des Grandes Familles Religieuses, des Ambassades, des Institutions Internationales…Bref, sur le modèle des vieilleries utilisées depuis près de 40 ans, l’Opposition sénégalaise  emprunte des impasses et se noie dans un océan de dénis !  
Dans le même temps, elle se dote de relais médiatiques animés par des hommes de paille, tel ce paon bavard d’une Chaîne de Télé, affalé ouvertement devant son Maître et abusé par son plumage qui lui fait croire qu’il appartient aux Mammifères supérieurs ! Parce qu’elle est une Opposition extraordinaire, car milliardaire, elle s’annexe des Sites totalement à son service et lui servant d’officines de propagande et de promotion de ses Leaders. Pire encore, c’est sur ces Sites que les contre – vérités les plus surréalistes sont servies, que l’intox et la désinformation les plus malsaines, sont distillées.
Des « Sondages » préfabriqués artificiellement, font la « Une » de leurs livraisons quotidiennes et sont transmis à la composante écrite de la meute médiatique, qui en fait ses choux gras, pour mieux alimenter de sulfureuses « Revues de Presse », dont le but est de conditionner les imaginaires citoyens!
L’usage intempestif, à très grande échelle, des Réseaux Sociaux, est l’une des principales donnes de la croisade « Anti – Macky » menée par les forces de régression sociale : sur Twitter, Facebook, Whatshapp, principalement, des torrents de « Fake News » sont déversés, des tonnes de « boules puantes » aspergées sur la cible exclusive : Macky Sall. Les infamies les plus abjectes contre lui, sont proférées ; des « Live » mettant en scène des illuminés experts en baves injurieuses, sont diffusés…    
L’autre nouveauté dans la ronde des boutefeux anti – Macky, est constituée par une « Grande Alliance du Mal en Politique ». Il s’agit des Structures occultes installées à l’Etranger, relayant au plan international, les points de vue d’une clique d’Opposants dont elles assurent, en même temps, la protection et les entrées dans certains « cercles de pouvoir » des Pays du Nord.
Elles s’appliquent à écorner l’image du Président Macky Sall, à obstruer la belle dynamique de notre Diplomatie et à investir des Réseaux Financiers, voire des Multinationales,  en vue de les mobiliser au service de leurs Clients! Il s’agit, ensuite, de la « Fausse » Société Civile, c’est – à – dire l’aile politicienne de certains Groupes et ONG, dont l’incarnation la plus saillante est la Section sénégalaise d’AMNESTY INTERNATIONAL. Il s’agit, enfin, du segment, « bas de gamme », des Rappeurs sénégalais, avec ses 02 branches : l’une s’étant défigurée pour se transformer en une bande d’affairistes avérés et l’autre, incapable, comme la première, de s’imposer par ses talents musicaux, verse dans l’ignominie, l’injure outrageante et l’offense outrancière.
Dans le silence troublant des Organisations de la Société Civile, se multiplient les dérapages en tout genre, qui dénaturent notre Système démocratique, menacent la stabilité de notre pays et la tenue d’Elections apaisées.
Car, l’une des grandes options d’une partie de l’Opposition, demeure la déstabilisation du pays, par le biais de menées subversives. Pour ce faire, les conclusions issues du traitement des Dossiers du Parrainage, pourraient servir de prétexte aux Déboutés ayant savamment livré de mauvaises Fiches, pour appeler à un soulèvement insurrectionnel, orchestré de concert avec le roitelet franco – sénégalais emmuré sous les lambris argentés et les acanthes dorées de son Palais de Doha.
Certes, toute cette engeance bénéficie du soutien de quelques rares compatriotes, dont un essayiste – politicien chouchou des Media. Mais, son double objectif a fait faillite. Elle espérait une mobilisation massive des Sénégalais contre le Président Macky Sall, d’une part et, d’autre part, semer le doute chez ses Partisans, quant à sa victoire, absolument certaine.
Au bout du compte, les vociférations médiatiques, les insanités amorales, les quolibets, la détestation ad persona ou ad hominem abjecte, n’auront prise sur le grand peuple du Sénégal, dont le porte – étendard est Macky Sall qu’il réélira, avec un singulier éclat, le 24 Février 2019.


LA CAVE (CELLULE D’APPUI A LA VEILLE STRATEGIQUE DE L’APR)
 
Mercredi 2 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :