DÉBAT ÉCONOMIQUE : Mamadou Lamine Diallo plonge dans l’univers des 200 milliards d’arriérés intérieurs.


Mamadou Lamine Diallo, dans sa Question hebdomadaire d’hier, a plongé dans l’univers des 200 milliards d’arriérés intérieurs. « On ne peut enterrer une ombre dit l’adage wolof (Suul ker du ko tere fen). Macky Sall, Boun Dionne, Amadou Bâ ont beau gonfler les chiffres de la croissance avec l’aide du ministre de l’Agriculture, ils vont apprendre à leurs dépens que la macroéconomie ne ment pas. Elle se solde soit par une inflation élevée, soit par un endettement massif. Dans notre pays, l’inflation est limitée par la politique monétaire par nature, il reste l’endettement. »
Le député d’ajouter : « On commence toujours par le plus facile l’endettement intérieur, les universités, les instituts supérieurs, le nettoiement des ordures, les hôpitaux, les fournisseurs de l’Etat, les entreprises de BTP, etc. A combien s’élèvent les arriérés intérieurs à fin décembre 2017 ? Nos calculs les situent à deux points de PIB, près de 200 milliards. Voilà qui explique les retards de paiements des salaires des enseignants notamment et la montée de la fronde sociale. Le Sénégal bénéficie d’une conjoncture favorable avec la baisse des prix du baril de pétrole. Macky Sall en a profité pour enrichir la famille Faye Sall, leurs affidés et les grandes entreprises étrangères. Le peuple lui broie du noir et vivote entre chômage, pauvreté et précarité. »
Pour ce qui est du dossier des ressources naturelles, le leader du Mouvement Tekki a donné les leçons à tirer de l’Affaire Petro tim ? « La malédiction du pétrole n’est pas une vue de l’esprit. Elle vient de la faiblesse des institutions et des mauvaises politiques publiques de partage de la rente issue des ressources naturelles. L’affaire Petro tim/ Timis Corporation relancée par l’ouvrage du député Ousmane Sonko met le DSK du pétrole sur la défensive. Trois choses à retenir. »
Il les cite : «1. L’IGE a écrit un rapport en 2012 recommandant au Président Macky Sall de ne pas octroyer le contrat d’exploration sur les blocs de Kayar et St Louis à Petro tim ; 2. Aly Ngouille Ndiaye, Ministre en charge a écrit un faux rapport de présentation du décret signé par le Président Macky Sall ; 3. Le Président Macky Sall a octroyé ces blocs de Kayar et de St-louis à Petro-Tim en juin 2012 en sachant clairement que son frère Aliou Sall est impliqué dans ce dossier. »
Voilà selon lui les faits têtus que le DSK du pétrole ainsi que BBY ne peuvent pas nier. Il s’impose donc que le rapport de l’IGE soit rendu public et qu’une commission d’enquête parlementaire se mette en place si l’OFNAC ne veut plus continuer son enquête. « Le Ministre Mansour Kane, membre du DSK du pétrole, a déclaré à l’Assemblée nationale qu’il faut tirer les leçons du passé et que pour lui le Sénégal ne travaillera qu’avec les majors. De quelles leçons s’agit-il ? De quel droit il décide de la politique pétrolière sachant que le pétrole appartient au peuple et non à l’Etat ? » s’interroge-t-il.
Mercredi 7 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :