Condamnation de Khalifa Sall, arrestation de Barthélémy Dias : Le Grand Parti, le Bloc des Centristes Gaindé et Initiatives 2019 « dénoncent avec la dernière énergie cette nouvelle forfaiture du pouvoir de Macky Sall »


Condamnation de Khalifa Sall, arrestation de Barthélémy Dias : Le Grand Parti, le Bloc des Centristes Gaindé et Initiatives 2019 « dénoncent avec la dernière énergie cette nouvelle forfaiture du pouvoir de Macky Sall »
La justice de notre pays déjà fortement  gangrenée par un profond malaise vient de subir un nouveau coup avec le jugement rendu dans l’affaire de la caisse d’avance. Ce jugement est l’aboutissement d’une conspiration de l’exécutif avec la complicité active de certains magistrats et un battage médiatique sans précédent, le tout en violation des droits de Khalifa Ababacar Sall et dans une outrance inédite pour tenter d’abuser l’opinion.
 
Ce jugement écrit à l’encre de la lâcheté et marqué du sceau de l’indignité est une décision politique scélérate rendue par une justice aux ordres régulièrement dénoncée par l’Union des Magistrats du Sénégal qui mène un combat admirable pour l’indépendance de la justice et pour des magistrats à la hauteur des exigences de leur serment. Cette décision correspond à l’exécution de la commande politique d’un candidat à sa réélection qui, parce qu’il se sait minoritaire dans le pays, a transformé certains magistrats tapis au cœur de notre système judiciaire en machines à éliminer ses adversaires politiques.    
 
Au-delà de son caractère lâche, cette décision politique et dépourvue de tout caractère judiciaire est marquée par des incohérences et des contradictions d’un jugement visiblement rédigé par les officines de la Présidence de la République dans le but de neutraliser Khalifa Ababacar Sall.
 
Cette entreprise funeste transparait dans l’arrestation arbitraire de Barthélémy Dias, en garde en vue depuis le vendredi Saint sur ordre du Procureur de la République, pour satisfaire la volonté du pouvoir de museler et d’intimider tous ceux qui, comme lui, expriment avec courage des positions et opinions dissidentes de la propagande officielle.
 
Le Grand Parti, le Bloc des Centristes Gaindé et Initiatives 2017 dénoncent avec la dernière énergie cette nouvelle forfaiture du pouvoir de Macky Sall qui s’illustre de plus en plus dans la violation des droits et libertés des citoyens et exigent la libération immédiate et sans condition de Barthélémy Dias. Nous considérons que les déclarations de Barthélémy Dias qui viennent du cœur, ne sont en rien différentes de celles qui disent que « la Justice a démissionné, qu'on trouve des brebis galeuses  dans la magistrature, qu'en certains de ses aspects notre système judiciaire est devenu un instrument du pouvoir pour combattre des adversaires politiques ».
 
Nous lançons un appel à tous les citoyens épris de justice à faire front face aux tentatives d’intimidation du pouvoir et à rester plus que jamais déterminés à poursuivre le combat judiciaire et politique pour la libération de Khalifa Ababacar SALL qui reste éligible malgré cette décision et que rien ne peut empêcher, s’il en exprime la volonté, d’être candidat à l’élection présidentielle de 2019.
 
Le Grand Parti, le Bloc des Centristes Gaindé et Initiatives 2017 appellent les Sénégalais à faire face au régime autocratique de Macky Sall qui, après avoir domestiqué la justice et vassalisé l’Assemblée nationale, s’attaque aux piliers de l’Etat de droit, à nos libertés et à notre système démocratique. Dans cet ordre d’idées, nous appelons à une mobilisation sans précédent des forces démocratiques, des partis politiques, des organisations de la société civile et des citoyens aux marches que nous allons organiser le vendredi 20 avril à Dakar et le samedi 5 mai 2018 dans la banlieue (Pikine – Guédiawaye).
 
Fait à Dakar, le 03 avril 2018
Grand Parti – Bloc  des  Centristes Gaïndé – Initiative 2017
 
 
Mardi 3 Avril 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :