Circonscription électorale de Dakar : le vote blanc, principal adversaire de Macron au second tour ?


Le 10 avril dernier marquait le premier tour de la présidentielle française. Le président sortant est arrivé en tête avec 27,85% des suffrages, suivi de Marine Le Pen qui a obtenu 23,15%. Ces résultats ont envoyé le candidat de la République en Marche et la présidente du Rassemblement nationale en finale. Un second tour qui sera disputé ce dimanche 24 avril en France métropolitaine et à l’extérieur.

Dans la circonscription de Dakar (Sénégal, Cap Vert, Gambie et Guinée Bissau), les français sont appelés à départager les deux finalistes. Un choix qui s’annonce difficile d’autant que dans cette circonscription électorale, le premier choix des électeurs à l’issue du premier tour ne s’est pas qualifié pour la deuxième manche.  

Sur 4.756 votants lors du premier scrutin, Jean Luc Mélenchon de la France Insoumise a obtenu 1.615 voix dont 1.597 rien qu’entre le Sénégal et la Gambie même si les français résidant dans ce pays votent à Ziguinchor. Il était talonné par Emmanuel Macron qui a eu la confiance de 1615 votants. Eric Zemmour a été la surprise de ce scrutin dans ces quatre pays car il a détrôné Marine Le Pen en s’adjugeant 374 voix contre 292 pour la candidate du RN.

Ce dimanche, Marine Le Pen compte au moins sur le report de voix de l’extrême droite, Eric Zemmour et Nicolas Dupont Aignan ayant appelé à voter Le Pen. Sauf que le total de ces trois candidats au premier tour dans la circonscription électorale de Dakar fait 606 voix, soit le 1/3 du résultat d’Emmanuel Macron. Autrement dit, le principal adversaire du président sortant risque d’être …le vote blanc. Jean Luc Mélenchon a appelé à ne donner aucune voix à Marine Le Pen sans donner une consigne en faveur de Macron. 
Samedi 23 Avril 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :