COP28 / Lutte contre la sécheresse : Le président Macky Sall insiste sur la conséquence immédiate du phénomène et rappelle les priorités


Lors de la réunion de l'Alliance internationale pour la Résilience à la sécheresse (COP28) à Dubaï, le chef de l'État a insisté sur la conséquence "immédiate" du phénomène. "Les données de la Convention montrent que le fléau de la sécheresse affecte désormais 1,84 milliard de personnes à travers le monde, dont 85 % vivent dans des pays à faible ou moyen revenu. Nombre de pays développés sont également frappés par la sécheresse.

C’est dire que ce phénomène, et sa conséquence immédiate, la désertification, n’ont pas de frontière ; et que nous avons tous intérêt à engager une action solidaire face à l’urgence de la situation. C’est l’objet de cette Alliance." "Engager une action solidaire face à l’urgence de la situation", le chef de l'État de pointer du doigt les priorités. "Il s’agit de sensibiliser, et surtout, de collaborer par des actions concrètes, notamment le transfert de technologie, le partage d’expertise et l’échange de meilleures pratiques, comme par exemple l'exploitation optimale de l’eau dans ses différents usages.

S’agissant de l’Afrique en particulier, j’attire l'attention de notre Alliance sur quelques priorités majeures. Il s’agit :

Premièrement, d’accentuer la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification et la sécheresse, afin qu’elle ne soit pas le parent pauvre des Conventions issues de la Conférence de Rio sur l’environnement et le développement de 1992 ;

Deuxièmement, de s’accorder sur une transition énergétique juste et équitable, tenant compte des besoins spécifiques de l'Afrique en matière d’industrialisation et d’accès universel à l’électricité ;

Troisièmement, d’intensifier les efforts de mise en œuvre de la Grande Muraille verte par le reboisement, et la gestion durable des terres et l’appui aux initiatives agrosylvopastorales, en particulier les petits projets ruraux portés par les jeunes et les femmes ;

Quatrièmement, de mobiliser et fédérer les financements dédiés à la lutte contre la sécheresse pour améliorer leur impact sur le terrain". "Je voudrais pour conclure saluer et remercier les membres qui ont rejoint l’Alliance après la COP27 pour contribuer à renforcer le niveau d’alerte et élargir le cercle de résilience à la sécheresse".
Vendredi 1 Décembre 2023
Moussa Fall



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :