CHANTAGE SUR DES PERSONNALITÉS : Rebondissements dans le dossier

Les escrocs présumés du net, Cheikh Gadiaga et Moise Rampino, seront entendus dans le fond début mars. Même si tout indique qu’il n’est mêlé ni de près ni de loin à cette affaire, Gaston Mbengue, qui ne jouait que son rôle de médiateur, a été inculpé par le doyen des juges, le temps de clore son instruction.


CHANTAGE SUR DES PERSONNALITÉS : Rebondissements dans le dossier
L’instruction de l’affaire de chantage sur des personnalités (Amadou Ba, Cheikh Ba, Mamour Diallo, commandant Lamine Sarr...) entre dans sa phase active.
Selon les informations de Libération, les deux acteurs de cette sordide affaire, Cheikh Gadiaga et son nègre de service Moise Rampino, seront entendus dans le fond en début mars.
Pour rappel, Cheikh Gadiaga avait crée un site internet, senegalinfos - mis en veilleuse depuis - dans lequel il ciblait des personnalités avant que Moise Rampino ne trempe sa plume dans le venin pour les descendre en flammes. Un système de racket organisé et, tant pis, pour ceux qui ne passaient pas à la caisse.
Malheureusement, pourrait-on dire, Gaston Mbengue a été inculpé par le doyen des juges il y’a de cela quelques jours. Une simple mesure conservatoire, le temps que le magistrat termine l’instruction de cette affaire. En effet, tout le Sénégal sait que Gaston Mbengue, qui dit toujours ce qu’il pense, est un médiateur qui a d’ailleurs joué récemment un important rôle dans le rapprochement entre Bamba Fall et le Pouvoir. C’est donc tout naturellement que lorsque Cheikh Gadiaga a commencé à s’en prendre à ses amis, Gaston a pris son bâton de pèlerin pour un rapprochement. En ce moment, il ne se doutait pas qu’il avait affaire à un sinistre personnage qui a fait à deux reprises la prison pour les mêmes faits.
D’ailleurs à la Section de Recherches, Moise Rampino a affirmé qu’il n’a jamais vu Gaston Mbengue qui est en fait une victime de Cheikh Gadiaga. Car en croyant bien faire, l’ex promoteur de lutte ne savait pas qu’il avait introduit le loup dans la bergerie. D’où sa terrible déception lui qui est même allé jusqu’à affirmer que les gens comme Cheikh Gadiaga ne méritaient pas de vivre.
Jeudi 22 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :