Burkina : Situation confuse après le déploiement de gendarmes au domicile du lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana


Selon des informations du média  Burkinabè "Oméga médias", au moins 8 pick-up sont déployés au domicile du Lieutenant-Colonel Emmanuel Zoungrana, officier accusé d’avoir fomenté un coup d’État contre Roch Marc Christian Kaboré au Burkina et interpellé le 10 janvier dernier. Près de deux semaines après sa libération provisoire, des gendarmes se sont déployés ce mardi comme l’a confirmé son avocat Me Paul Kéré. 

Le Président du Mouvement Patriotique Marcelin Ouédraogo, pour la liberté et la justice, l’un des soutiens du Lieutenant-Colonel, de préciser : « ces gendarmes nous ont fait savoir qu’ils veulent l’amener parce que le Procureur Militaire veut l’entendre concernant les charges engagées contre lui et pour lesquelles il a bénéficié d’une liberté provisoire (…) Ils (gendarmes) se sont présentés sans mandat du procureur, les avocats ne sont pas informés et on veut l'emmener « manu militari » (…) les populations se sont opposées et il y a un renfort de la sécurité qui est là et on observe... »
En effet, selon la source, ces populations, des soutiens du Lieutenant-Colonel Zoungrana se sont aussitôt mobilisées pour faire face à une éventuelle arrestation de leur « leader ».
Mardi 27 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :