Aldiouma Sow de Pastef brûle le PSE : « La fameuse cible de 7% n’a jamais été atteinte par ce gouvernement »


« Macky Sall n’a jamais remporté une élection à Mbacké depuis 2012. L’électorat de Benno Bokk Yakaar est en diminution depuis 2012. Des experts l’ont mentionné. Il est démontré qu’il ne peut pas gagner sur l’axe Dakar-Thiès-Dioubel », c’est ce qu’a déclaré Aldiouma Sow de Pastef, de la tribune de l’émission « Sur un air de campagne », diffusée en direct sur Dakaractu Tv.
Ce collaborateur de Ousmane Sonko, rappelant que durant les premiers jours de son magistère le chef de l’Etat focalisait son discours sur les valeurs, explique que ce dernier s’est renié sur le terrain de la lutte contre la corruption. Très en verve, il cite des cas de détournements et de nominations douteuses à la tête de ministères et de directions stratégiques de l’Etat. « « Ceux qui nous dirigent planquent  beaucoup d’argent dans des comptes offshore pour leurs familles », révèle-t-il. « La fameuse cible de 7% n’a jamais été atteinte par ce gouvernement. Le taux de pauvreté ne bouge pas comparé à celui de 2012. A deux reprises on a frôlé l’année blanche », dira-t-il au sujet du taux de croissance. De son avis, si on n’avait pas pris 2014 comme année de référence, le taux de croissance tournerait autour de 3%. « Il nous faut une structure économique calquée sur les besoins des Sénégalais en créant une connexion entre les secteurs primaire et secondaire pour résoudre la problématique de l’emploi des jeunes. Autrement, le Sénégal est assis sur une bombe car le pays est majoritairement composé de jeunes. On risque d’assister à un problème d’intégration sociale pouvant déboucher sur une crise politique comme en Gambie, au Libye, en Tunisie. L’économie est portée par le secteur tertiaire contrôlé par les multinationales étrangères et les cartels qui sont dans les hydrocarbures », a-t-il ajouté.
« Macky Sall est le chantre de la transhumance », se laisse convaincre M. Sow. Ce dernier croit savoir que le président de la République sortant ne fera qu’un seul mandat comme l’ancien ghanéen qui croyait convaincre ses compatriotes en alourdissant la dette publique pour construire des infrastructures.
Jeudi 7 Février 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :