8 MARS À MBACKÉ - Le maire cajole les femmes avec 21 millions, lynche les politicards Mbackois et réaffirme son compagnonnage avec le Président Sall


C'est un théâtre de verdure plein à craquer qui a accueilli, hier jeudi,  la rencontre que le maire de Mbacké a organisée pour célébrer les femmes de la commune. 

Abdou Mbacké Ndao a profité du 8 mars pour accorder à plusieurs groupements des financements. '' Nous avons décidé de dégager une enveloppe financière de 21 millions pour financer des groupements de femmes sans tenir compte des obédiences politiques. Nous envisageons de financer tous les mois 10 autres groupements. Les femmes bénéficiaires ne verseront aucun franc."

Visiblement déterminé à aider les femmes de Mbacké à vite s'autonomiser, le maire compte aussi démarrer d'autres initiatives dans le sens d'alléger leurs tâches ménagères. Il y va de même pour la santé de la famille. C'est dans ce cadre d'ailleurs que des postes de santé ont été construits, une ambulance achetée et des appareils de détection précoce de maladie mis à la disposition des structures médicales. '' Dans notre programme de développement communal, deux postes de santé ont été construits et une maternité. Concernant les Santhianns, l'ambulance est déjà sur place. Une mammographie est disponible. Ce qui permettra de prendre en charge les problèmes de cancer. ''

Interpellé sur son compagnonnage avec le Président Macky Sall, Abdou Mbacké Ndao compte poursuivre l'Entente. ''Tant qu'il continuera  à  soutenir  Mbacké,, je  continuerai à le soutenir. Il m'a fait des promesses et il a commencé à les réaliser ''. Une occasion inespérée de lyncher ses compères de la scène politique qui, selon lui, ne versent que dans le bavardage. '' Certains de ces politiciens de Mbacké, je me demande s'ils aiment véritablement Mbacké. Si des gens sont obsédés par leur propre promotion, leurs propres intérêts et laissent en rade ceux des populations, je me pose des questions ! ''
     
Vendredi 9 Mars 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
MOI FALLOU SENE !

MOI FALLOU SENE ! - 26/05/2018