Violences sur le pharmacien Dr Cheikhouna Gaye : Bara Sankharé alias « Cobra » relevé de ses fonctions, la police des polices ouvre une enquête.


La nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Un commissaire de police faisant appel à ses hommes pour prendre à parti un pharmacien dont le délit serait, selon le récit de ce dernier, de refuser à l’homme de tenue un médicament qui ne peut être vendu sans ordonnance. 

Les réseaux sociaux s’en sont saisis et c’était déjà plié pour l’« homme de loi » qui ignorait qu’il était filmé par les caméras de l’officine Serigne Fadilou Mbacké de Patte d’Oie Builders. Des sanctions sont réclamées et les autorités ont accédé à ce qui s’est vite transformé en demande sociale. 

Le commissaire Bara Sankaré qui n'est arrivé à la tête de ce commissariat en octobre 2018 à la faveur du vaste mouvement enclenché par le nouveau DGPN, Ousmane Sy, a été relevé de ses fonctions. Dakaractu a eu la confirmation de sources bien introduites au niveau de la police. 

Preuve que la police prend très au sérieux cette affaire qui ternit son image, l’on nous renseigne qu’une enquête sera menée par l’Inspection des services de police. C’est dire que le limogeage du commissaire Sankaré n’est qu’une mesure conservatoire qui peut être alourdie par les conclusions de l’enquête de la police des polices. 

L’on se demande au sein de la police comment un homme formé à bonne école et qui a fait les beaux jours de la Sureté urbaine peut-il prêter le flanc ? Pour l’heure aucune explication n’est à portée de main si ce n’est le besoin ardent qu’il avait de disposer du médicament qu’il était venu chercher. 

Selon le Dr Cheikhouna Gaye qui a été embastillé par les hommes du commissaire Sankharé, ce dernier lui aurait demandé du « tétavax ». Après vérification, c’est une injection utilisée contre le tétanos. 

Le syndicat des pharmaciens privés du Sénégal pour sa part, n’entend pas laisser cette affaire sans suite. Nous apprenons que le Dr Assane Diop et ses confrères sont actuellement en réunion pour arrêter une conduite à tenir face à ce qu’ils qualifient d’agression contre l’un des leurs.
Jeudi 15 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :